LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Joe Biden et Donald Trump lors du dernier débat TV avant la présidentielle, le 22 octobre 2020.

Élections américaines, 2e vague : un monde en suspens

22 min
À retrouver dans l'émission

Jeudi soir, en écoutant le Premier ministre, on comprenait bien qu’il préparait les esprits à des lendemains difficiles. Le virus récalcitrant était également l'acteur principal du dernier débat TV Trump-Biden jeudi. Le monde est en suspens, tenu en haleine à la fois par un virus et un scrutin.

Joe Biden et Donald Trump lors du dernier débat TV avant la présidentielle, le 22 octobre 2020.
Joe Biden et Donald Trump lors du dernier débat TV avant la présidentielle, le 22 octobre 2020. Crédits : JIM WATSON, Brendan Smialowski - AFP

C’est un peu comme une vague qu’on regarde arriver de loin, et qui grossit inexorablement tandis qu’elle se rapproche du rivage. Jeudi soir, en écoutant le Premier ministre, on comprenait bien qu’il préparait les esprits à des lendemains difficiles : 38 nouveaux départements sont passés depuis vendredi soir sous couvre-feu, soit 46 millions de Français de plus, mais les chiffres record de nouvelles contaminations ces derniers jours font déjà redouter de nouvelles privations de liberté.

« Si nous ne réussissons pas collectivement à juguler l’épidémie, nous ferons face à une situation dramatique et nous devrons envisager des mesures beaucoup plus dures. Il est encore temps de l’éviter mais il ne nous reste plus beaucoup de temps » a ainsi averti, sibyllin, le chef du gouvernement. On a aussi entendu le patron de l’APHP Martin Hirsch expliquer à la radio que la seconde vague pourrait être « pire que la première ».

Hantise de voir revenir le mot tant redouté de « reconfinement », lequel pourrait avoir d’autres modalités que celui du printemps dernier, des reconfinements locaux, avec écoles maintenues ouvertes, télétravail obligatoire sauf pour les professions ne pouvant se pratiquer ailleurs que sur site. Sombres perspectives pour l’économie européenne notamment, le continent étant de nouveau le plus touché, Irlandais et Gallois déjà reconfinés. Et des émeutes dans 3 villes italiennes, Naples, Rome, Milan pour protester contre ces nouvelles mesures. 

Le virus récalcitrant également acteur principal du dernier débat télévisé Trump-Biden jeudi soir : avec une animatrice impressionnante de maîtrise, des micros coupés après chaque intervention pour obliger les impétrants à s’écouter cette fois sans s’interrompre et s’invectiver, un débat davantage tenu, mais sans surprises, chacun dans son rôle, de quoi figer encore un peu plus un pays coupé en deux, dont le comportement électoral intéresse le monde entier. Monde en suspens tenu en haleine, à la fois par un virus et un scrutin. Monde ressemblant plus que jamais à une équation avec beaucoup trop d’inconnues.

Vous pouvez retrouver ici l'émission intégrale. 

Intervenants
  • Philosophe, directrice de recherche au CNRS, ancienne directrice de l’ENS et ancienne présidente de l'université Paris sciences et lettres (PSL), auteure de plusieurs ouvrages de philosophie antique et philosophie morale contemporaine
  • Économiste et directeur du département d'économie de l'École Normale Supérieure
  • Journaliste et producteur de l'émission "Le Tour du monde des idées"
  • diplomate, ancien ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Jospin et ancien secrétaire général de la présidence de la République sous François Mitterrand
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......