LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Elections américaines, les forces en présence - L'état de la gauche

1h
À retrouver dans l'émission

Elections américaines, les forces en présence :

L’élection présidentielle américaine qui verra s’affronter le démocrate Barack Obama et le républicain Mitt Romney aura lieu le 6 novembre. Alors que les deux candidats étaient à égalité dans la plupart des sondages jusque fin août, les dernières semaines ont été marquées par une baisse de popularité de M. Romney. Selon le baromètre RealClearPolitics qui fait la moyenne des dernières enquêtes d’opinion, Barack Obama recueillait mardi dernier 48,5% des intentions de vote contre 45,5% pour son adversaire.

Le 17 septembre, la revue progressiste Mother Jones a publié une vidéo dans laquelle on pouvait voir M. Romney qualifier les 47% d’Américains qui ne paient pas l’impôt fédéral sur le revenu d’« assistés ». Le 21 septembre, il a reconnu n’avoir payé que 14% d’impôts sur un revenu de 13,7 millions de dollars en 2011. La désignation comme candidat au poste de vice-président de Paul Ryan, élu du Wisconsin marque l’influence de l’aile droite du parti dans la campagne. Le programme de M. Romney est principalement axé sur la critique du bilan économique de M. Obama. Le pays est touché par un taux de chômage supérieur à 8% depuis plusieurs mois. La croissance n’a été que de 1,7% l’an dernier, et ne devrait pas dépasser 2% cette année. Le candidat républicain défend la rigueur budgétaire pour réduire le déficit du pays, qui atteint aujourd’hui 16.000 milliards de dollars (environs 10% du PIB), soit 51% de plus qu’il y a quatre ans. M. Romney a notamment promis, s’il est élu, d’abroger la réforme du système de santé promulguée le 23 mars 2010 et validé en juin dernier par la Cour Suprême.

Lors de son discours à la convention démocrate le 6 septembre, Barack Obama a défendu une position d’équilibre, affirmant qu’il était du camp de ceux qui « ne croient pas que l’Etat peut tout, mais pas non plus qu’il ne peut rien faire ». La convention a été marquée par l’intervention de Bill Clinton. « Aucun président, ni moi, ni aucun de mes prédécesseurs, n’aurait réparé les dégâts en quatre ans seulement », a plaidé M. Clinton, arguant que M. Obama avait « jeté les fondations d’une nouvelle prospérité ». Mardi, dans son discours devant l’Assemblée générale de l’ONU, Barack Obama a affirmé que les Etats-Unis « feraient ce qu’ils doivent faire pour empêcher l’Iran d’obtenir l’arme nucléaire ». « L'Amérique veut résoudre ce dossier par la diplomatie et nous pensons qu'il y a encore le temps (...) de le faire. Mais ce temps est limité », a-t-il averti.

Chaque candidat aura l’occasion de détailler son programme au cours des trois débats télévisés qui auront lieu les 3, 16 et 22 octobre prochains. Le 6 novembre, les citoyens américains seront également appelés à élire les représentants de la Chambre, dont la majorité est détenue depuis novembre 2010 par les républicains, ainsi qu’à renouveler un tiers des sièges du Sénat.

Le président élu entrera en fonction le 20 janvier 2013.

L’état de la gauche :

Réunis en conseil national le 22 septembre à Paris, les militants d’Europe Ecologie – Les Verts, qui compte 17 députés parlementaires et 12 sénateurs, ont voté à 70% contre la ratification du Traité européen sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG), négocié puis signé en mars dernier par l’ancien président Nicolas Sarkozy. Le 25, Jean-Marc Ayrault a appelé les députés de la majorité au rassemblement Le Président de la République et le Premier ministre ont exclu toute démission des deux ministres écologistes du gouvernement. «Tant que je suis utile à mon travail de ministre, utile à cette majorité et tant que le travail que mène le gouvernement de Jean-Marc Ayrault est bon pour notre pays, alors ma place est au sein de ce gouvernement », a déclaré lundi soir la ministre de l’égalité des territoires et du logement. Le député européen Daniel Cohn-Bendit s’est mis en congé du mouvement écologiste, considérant que «Ce n’est plus EE-LV, ce ne sont que les Verts qui s’enferment dans une position totalement incohérente sur le traité européen, en totale contradiction avec ce que nous avons défendu depuis des années dans le mouvement écologiste »

La gauche de la gauche réclame un référendum et appelle aujourd’hui à Paris à une manifestation « signal de départ d'une campagne nationale contre l'austérité ».

L’Assemblée Nationale examinera dès mardi prochain le projet de loi de ratification du Traité, ainsi que le projet de loi organique destiné à le mettre en œuvre. Ils seront votés respectivement les 9 et 10 octobre, avant d’être examinés au Sénat le 22 octobre. Les pays européens signataires du TSCG se fixent comme objectif le maintien de leur déficit structurel à un maximum de 0,5% du PIB, sous peine de sanctions. Cette nouvelle règle, appelée communément « règle d'or », doit prendre effet dans le droit national au plus tard un an après l'entrée en vigueur du traité.

Mercredi, la garde des Sceaux Christiane Taubira a présenté en Conseil des ministres une « circulaire de politique pénale » bâtie autour de sept principes directeurs parmi lesquels : la lutte contre la surpopulation carcérale, la limitation des peines planchers et des comparutions immédiates et la prévention de la récidive. Après avoir précédemment affirmé que le droit de vote des étrangers aux élections locales n'était pas « une revendication forte dans la société française », le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a assuré le 20 septembre que la promesse de François Hollande devait être tenue. Le 19 septembre, devant les cadres de la police et de la gendarmerie, il avait confirmé l’abandon du projet de récépissé lors des contrôles d’identité. Mme Taubira et lui-même ont effectué le 21 septembre à Marseille leur premier déplacement commun, consacré aux Zones de Sécurité Prioritaire (ZSP). « Ce n'est pas une figure de style. Nos administrations, forces de l'ordre et magistrats, doivent travailler ensemble. Notre volonté commune est de faire face ensemble aux enjeux de la lutte contre la délinquance », y a affirmé Manuel Valls.

Invités :

Michaela WIEGEL, correspondante à Paris de la Frankfurter Allgemeine Zeitung

Jean-Louis BOURLANGES, professeur à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris

Max GALLO, romancier et historien

Thierry PECH, directeur de la rédaction d’Alternatives économiques

Brèves :

  • Nicolas Baverez, Réveillez-vous ! (Fayard, 2012)

  • Bernard Phan, Chronologie de la mondialisation. De 1492 à nos jours (PUF, 2012)

  • Rapport n° 673 de la commission d'enquête du Sénat sur l'évasion des capitaux et des actifs hors de France et ses incidences fiscales (17 juillet 2012, rapporteur : M. Eric Bocquet) : http://www.senat.fr/rap/r11-673-2/r11-673-2.html

  • Jacques Julliard, Les gauches françaises. 1762 – 2012 : Histoire, politique et imaginaire (Flammarion, 2012)

  • Ouverture du département des Arts de l’Islam au Musée du Louvre

- La Main tendue – Les arts de l’Islam au Louvre , un film de Richard Copans : diffusé mercredi 26 septembre sur Arte, visible sur le site www.arte.tv/fr jusqu’au 3 octobre disponible en DVD à partir du 16 octobre (Arte Editions)

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......