LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
x

Face à Poutine : quelle(s) ligne(s) rouge(s) fixer ? / Affaire Wauquiez : les politiques sont-ils en train de s'affranchir de la vérité ?

59 min
À retrouver dans l'émission

L'Esprit public ce dimanche en compagnie de Sylvie Kauffmann, éditorialiste au Monde, Christine Ockrent, journaliste et productrice d’Affaires étrangères, Dominique Reynié, directeur général de la Fondation pour l'innovation politique, et Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères.

x
x Crédits : Mikhail KLIMENTYEV / SPUTNIK / AFP - AFP

Vladimir Poutine et Laurent Wauquiez sont au menu de l'Esprit public d'Emilie Aubry ce dimanche. Avec Sylvie Kauffmann, éditorialiste au Monde, Christine Ockrent, journaliste et productrice d’Affaires étrangères, Dominique Reynié, directeur général de la Fondation pour l'innovation politique, et Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères.

Une émission à retrouver en vidéo ici.

Face à Poutine : quelle(s) ligne(s) rouge(s) fixer ?

Février 2015, Boris Nemtsov, le leader de l’opposition russe, était abattu à deux pas du Kremlin. Depuis, chaque année à la même époque, des marches du souvenir sont organisées à Moscou…. Pas de quoi perturber pourtant la campagne de Vladimir Poutine, certain d’être réélu le 18 mars prochain pour un 4e mandat - jusqu’en 2024 donc - même si le taux d'abstention s'annonce important. Face à lui des candidats peu menaçants - et surtout l’absence d’Alexeï Navalny, opposant n°1 de Vladimir Poutine, empêché de se présenter en raison de «poursuites judiciaires» et qui a d'ailleurs appelé à boycotter le scrutin. Le président russe continue en effet d’incarner l’homme fort de son pays, l'empêchant de retomber dans le bazar des années Eltsine, celui qui n’a pas de temps à perdre avec la politique politicienne, trop occupé par les grandes affaires du monde : la guerre en Syrie aux côtés de Bachar el-Assad comme la lutte contre le terrorisme. Mais les démocraties occidentales ont-elles adopté la bonne attitude face au maître du Kremlin ? Lui ont-elles posé des "lignes rouges" ? L’inculpation lundi par Robert Mueller, le procureur spécial en charge de l'enquête sur les liens entre le clan Trump et la Russie de treize ressortissants russes pour interférence dans la campagne présidentielle américaine  en 2016 changera-t-elle la donne, ou sera-t-elle elle aussi vite étouffée ?

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Affaire Wauquiez : les politiques sont-ils en train de s'affranchir de la vérité ?

Laurent Wauquiez et Nicolas Sarkozy, Congrès national de LR, février 2016
Laurent Wauquiez et Nicolas Sarkozy, Congrès national de LR, février 2016 Crédits : LIONEL BONAVENTURE / AFP - AFP

C’est un homme politique qui incarne la nouvelle génération : un homme au large sourire, à l’éternelle parka rouge, et qui, à ses heures perdues, enseigne à des étudiants d’une école de commerce lyonnaise.  Dans un effort de livrer un parler-vrai qui trancherait avec le « bullshit » qu’il réserve aux médias, il promet de leur dire toute la vérité. Sans fioritures donc, le professeur Wauquiez leur parle du ministre Gérald Darmanin - qualifié de « Cahuzac puissance 10 » - et leur expose «la dictature totale» mise en place par Emmanuel Macron, notamment avec l'instauration d'une « cellule de démolition » de François Fillon pendant la campagne électorale. Mélangeant ainsi allègrement affaires politico-financières et affaires de mœurs, Laurent Wauquiez va jusqu'à révéler que Nicolas Sarkozy «mettait ses ministres sur écoute ». Un peu plus tard, on apprend qu'il a finalement présenté ses excuses à l’ancien président. Comme si cela suffisait à clore l’incident. Et à occulter la seule question qui vaille : Sarkozy faisant écouter ses ministres, est-ce une information ou une divagation ? Laurent Wauquiez entretient-il un rapport particulier à la vérité ? S’affranchir de l’obligation de distinguer le vrai du faux, est-ce une maladie des politiques... ou au-delà, celle d’une époque ?

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Bibliographie

Intervenants
  • Directrice éditoriale au journal Le Monde. Spécialiste notamment des questions internationales.
  • Journaliste et productrice de l'émission "Affaires étrangères" sur France Culture
  • Politologue. Professeur des Universités à Sciences Po.
  • diplomate, ancien ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement Jospin et ancien secrétaire général de la présidence de la République sous François Mitterrand
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......