LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Vincent Desportes, ancien directeur de l'Ecole de guerre

La défense française, avec le général Desportes

59 min
À retrouver dans l'émission

Les armées françaises sont aujourd’hui engagées dans plus d’une dizaine d’opérations militaires en dehors de nos frontières, notamment en Côte d’Ivoire, en Irak et en Syrie, en RDC et au Mali. Or elles n’ont jamais connu un rythme aussi rapide de paupérisation et de dégradation de leurs capacités.

Vincent Desportes, ancien directeur de l'Ecole de guerre
Vincent Desportes, ancien directeur de l'Ecole de guerre Crédits : Sipa

Le 29 octobre 2015, invité à France Inter à l’occasion de la parution de votre essai La Dernière bataille de France, vous évoquiez la forte possibilité d’attentats de masse en France et vous redoutiez qu’un tel événement soit nécessaire pour que les autorités politiques prennent conscience de la menace et de l’insuffisance des moyens pour y faire face. Moins de quinze jours plus tard, les attentats de Paris faisaient 130 morts et plusieurs centaines de blessés.

Les armées françaises sont aujourd’hui engagées dans plus d’une dizaine d’opérations militaires en dehors de nos frontières, notamment en Côte d’Ivoire, en Irak et en Syrie, en RDC et au Mali. Elles n’ont jamais été déployées sur autant de théâtre d’opérations extérieures, or elles n’ont jamais connu un rythme aussi rapide de paupérisation et de dégradation de leurs capacités.

Le Livre Blanc sur la défense et la sécurité nationale, qui fixe les orientations stratégiques militaires des années à venir, reconnaissait en 2008 puis en 2013 un contexte international marqué par l’incertitude, l’augmentation de l’instabilité mondiale, le réarmement du monde hors Europe et l’inévitable montée des risques et menaces. La Loi de programmation militaire (LPM) pour 2014-2019, adoptée en 2013, n’en poursuit pas moins la politique de diminution des moyens de Nicolas Sarkozy. Toutefois, le président Hollande a annulé la suppression des 34.000 postes prévue par la loi et il a annoncé en avril 2015 une rallonge budgétaire de 3,8 milliards d’euros sur quatre ans. Cette même loi a sanctuarisé une politique de dissuasion nucléaire, qui consomme un budget de 3,5 milliards d’euros par an, et a lancé un programme de cyberdéfense et de protection des systèmes d’information.

Aujourd’hui, les dépenses liées à la sécurité, la diplomatie, la défense et la justice ne dépassent pas, en tout, 2,8% du PIB alors qu’elles représentaient 4,5% en 1990. La part de la Défense seule s’élevait en mai dernier à 1,5% du PIB. Le chef d’état-major des armées (CEMA), le général Pierre de Villiers, a plaidé en faveur d’un budget annuel de 2% du PIB pour la Défense, conformément au seuil requis par l’OTAN.

Vous affirmez que les soixante-dix ans de paix qu’a connu l’Europe ont fait reculer l’idée de guerre dans les esprits européens alors même qu’elle prospère en dehors. Entre 2013 et 2014, 21 membres de l’OTAN sur 28 ont réduit leur budget et l’effort de défense cumulé des états de l’Union Européenne a baissé en 2014 de 1,58%. Parallèlement, la Russie a investi massivement dans la défense et est devenue le troisième budget militaire mondial après les Etats-Unis et la Chine. En 2012 déjà, les dépenses militaires de l’Asie avaient dépassé celles de l’Europe.

Vincent Desportes, vous êtes Saint-cyrien, ingénieur, docteur en Histoire et ancien directeur de l’Ecole de guerre. Vous êtes aujourd’hui professeur associé à Sciences Po Paris et enseignez la stratégie à HEC. Vous êtes réputé pour votre franc-parler, comme en 2010 lorsque vous avez critiqué la politique de l’occident en Afghanistan qui vous a valu d’être débarqué de votre poste de directeur du collège interarmées de défense ; et à l’image du ton de l’essai, La Dernière bataille de France, que vous avez publié l’an dernier.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......