LE DIRECT
Jean-Luc Mélenchon à Montréal le 26 avril 2016

La fin de la campagne présidentielle aux Etats-Unis // le candidat Mélenchon

59 min
À retrouver dans l'émission

Le FBI a ouvert une nouvelle enquête sur l'"affaire du serveur privé" d'Hillary Clinton à onze jours des élections présidentielles // Jean-Luc Mélenchon a lancé son mouvement "La France Insoumise"

Jean-Luc Mélenchon à Montréal le 26 avril 2016
Jean-Luc Mélenchon à Montréal le 26 avril 2016 Crédits : Marc Braibant - AFP

LA FIN DE LA CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE AUX ÉTATS-UNIS

Le directeur du FBI James Comey a annoncé vendredi 28 octobre de nouvelles investigations dans l’affaire des mails envoyés par Hillary Clinton depuis un serveur privé alors qu’elle occupait la fonction de secrétaire d’État. Ce dernier épisode d’une polémique qui déstabilise la candidate démocrate depuis le début de la campagne est le résultat d’une enquête pénale visant l’ancien candidat à la mairie de New York Antony Weiner, également ancien compagnon d’une proche collaboratrice d’Hillary Clinton, Huma Abedin. Ces mails, dont aucun élément ne permet encore d’affirmer qu’ils contiennent des informations classifiées, ont été récupérés sur l’ordinateur d’Antony Weiner, accusé d’avoir envoyé des messages à connotation sexuelle à une adolescente.

Cette initiative prise par James Comey à 11 jours de l’élection présidentielle a déclenché les protestations des soutiens d’Hillary Clinton : le chef de l’opposition démocrate au Sénat Harry Reid a accusé le directeur du FBI de violer la loi alors que le Hatch Act interdit d’utiliser une fonction publique pour influencer une élection. L’ancien procureur général des États-Unis, dans une lettre ouverte signée par près de 100 anciens fonctionnaires du département de la justice, a critiqué une « attitude partisane » susceptible d’avoir de graves répercussions. Le président Barack Obama, interrogé sur la chaîne NowThisNews a rappelé qu’un travail d’enquête ne se basait pas « sur des insinuations, des informations incomplètes ou des fuites ». L’équipe de Donald Trump s’est réjouie de cette enquête alors que le candidat républicain est lui-même fragilisé par plusieurs accusations d’abus sexuels et la publication d’un enregistrement où il tient des propos dégradants envers les femmes.

Hillary Clinton est également visée par l’organisation Wikileaks qui a annoncé qu’elle publiera des mails compromettants pour la candidate démocrate jusqu’au jour de l’élection. Les derniers documents rendus publics par le site de Julian Assange révèlent notamment des liens susceptibles de constituer un conflit d’intérêt entre la fondation Clinton et l’équipe de campagne de la candidate, des discours complets prononcés par Hillary Clinton devant des représentants d’institutions financières et des éléments mettant en évidence le soutien reçu par le parti démocrate alors qu’elle s’opposait à Bernie Sanders durant les primaires.

Les sondages donnent toujours Hillary Clinton vainqueur mais l’écart s’est réduit à 2,2 points selon le site Real Clear Politics. Un dernier sondage réalisé par ABC News donne les deux candidats à égalité avec 46% des intentions de vote sur l'ensemble du pays.

LE CANDIDAT MELENCHON

Entre février et octobre 2016, la candidature « hors cadre de parti » de Jean-Luc Mélenchon a bénéficié de 130 000 parrainages citoyens en ligne. Le mouvement « La France insoumise », dont la première convention s’est tenu les 15 et 16 octobre à Saint-André-Lez-Lille dans le Nord, s’est doté d’un programme qui concerne autant les élections présidentielles que les législatives : « l’Avenir en commun ». Élaboré en ligne de manière participative, il a été soumis au vote et approuvé par 90 à 95% des votants, soit 77 038 voix.

Ce programme de « La France insoumise » a été élaboré sur les bases du programme du Front de gauche de 2012. Il en conserve certaines dispositions : le droit de vote pour les étrangers ; l’instauration d’une taxe sur les transactions financières ; la sortie de l’OTAN ; ou encore la reconnaissance de la Palestine. La nécessité d’une réforme des institutions est réaffirmée : le projet d’une VIème République occupe une place centrale dans le nouveau programme. Sont notamment proposés l’introduction de la proportionnelle ; la rédaction d’une Constitution par une assemblée, sa soumission au référendum, et la suppression du cumul des mandats. Quant à l’Union Européenne, J.L. Mélenchon envisage de la quitter, soit de façon concertée, soit, le cas échéant, de manière unilatérale. « L’Avenir en commun » propose aussi la sortie du nucléaire et la constitutionnalisation d’une « règle verte » interdisant l’exploitation des ressources au-delà de ce que la nature « peut reconstituer ».

Jean-Luc Mélenchon a tourné la page du Front de gauche formé avec le PCF et le Parti de Gauche et déclaré que « l’expérience concrète [a montré] que ce n’est pas la bonne méthode ». Il refuse de participer à des primaires à gauche au double motif qu’il y voit « un machine à enterrer les questions de fond », et qu’en cas de victoire de François Hollande ou de Manuels Valls, il ne saurait « faire campagne pour eux ».

Selon un sondage Ifop publié le 15 octobre par le JDD : Jean-Luc Mélenchon « représenterait le mieux les valeurs de gauche à la présidentielle pour [34% des] Français se disant de gauche », devant François Hollande, Arnaud Montebourg et Emmanuel Macron – tous trois à 19%. Selon un sondage Kantar Sofres-OnePoint pour RTL, LCI et Le Figaro, Mélenchon reçoit 13 à 15,5% des intentions de votes suivant la configuration retenue. Il devance toujours François Hollande ainsi que Manuel Valls. Si Emmanuel Macron, qui devance Mélenchon par 1 à 1,5% des intentions, est absent, Mélenchon apparaît comme la troisième force politique au premier tour.

Brèves

Philippe MEYER : Joseph Bonaparte, de Thierry Lentz (Perrin, août 2016)

Jean-Louis BOURLANGES : Henri IV, de Max Gallo (Xo, septembre 2016)

François BUJON DE L'ESTANG : L'Archipel d'une autre vie, de Andreï Makine (Seuil, août 2016)

Marc-Olivier PADIS : Americanah, de Chimamanda Ngozi Adichie (Gallimard, janvier 2015)

Michaela WIEGEL : La seule rue de Paris, d'Elaine Sciolino (Norton, janvier 2016)

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......