LE DIRECT
La politique française peut-elle encore nous surprendre ?

La politique française peut-elle encore nous surprendre ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Le printemps est là mais la politique, elle, ne se renouvelle guère. Sempiternels sondages sur le caractère inéluctable d’un duel Macron-Le Pen à un an de la Présidentielle, d’une gauche dans les choux et d’une droite qui stagne…

La politique française peut-elle encore nous surprendre ?
La politique française peut-elle encore nous surprendre ? Crédits : imagestock - Getty

Souvent ces derniers jours en regardant le spectacle de l’actualité j’ai en tête le conte de Perrot, Barbe bleue et cette femme qui demande à sa sœur de regarder par la fenêtre du donjon où elles sont enfermées, espérant que quelque chose se produise, posant sans cesse la question : « Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir » ?

D’une certaine manière, nous sommes aussi dans l’attente de la délivrance, le rêve d’une actualité délivrée des mots contaminations, hospitalisations, gestes barrières, confinement, thrombose, attestation et autre variant brésilien. Anne ma sœur Anne ne vois-tu rien venir ? 

A part nos débats sur le cap des 100 000 morts dépassés en France et le plan gouvernemental pour rouvrir malgré tout le pays à la mi mai… « Je ne vois que l’herbe qui verdoie et le soleil qui poudroie ». Le printemps est là en effet mais la politique elle, ne se renouvelle guère. Sempiternels sondages sur le caractère inéluctable d’un duel Macron-Le Pen à un an de la Présidentielle, d’une gauche dans les choux et d’une droite qui stagne…

Alors il y a bien l’approche des élections régionales -heureusement maintenues-  les 20 et 27 Juin prochain : et l’on entend certains analystes nous dire qu’il faut nous y intéresser, qu’il y a des enjeux importants : la République En Marche va-t-elle améliorer son déficit d’ancrage territorial ? La droite d’opposition va-t-elle confirmer à l’inverse son implantation locale ? Le Rassemblement National réussira-t-il son pari d’emporter une région, Provence-Alpes-Côte-d’Azur par exemple, pour gagner en crédibilité ?  Intéressant, enfin, de voir comment les gauches divisées -PS, Verts, France Insoumise, Communistes- jaugeront leurs forces respectives pour démontrer que tel parti a vocation à être le pivot du rassemblement pour 2022.  

Les gauches françaises, presque réunies hier -en l’absence notable de Jean-Luc Mélenchon- et qui ont affiché leur bonne volonté commune, la socialiste Anne Hidalgo et le vert Yannick Jadot notamment évoquant contrat de gouvernement, pacte législatif et nouvelle réunion mi-mai : lequel Jadot s’était aussi opposé jeudi soir sur le plateau de France 2 au ministre de l’Economie Bruno Lemaire, les deux hommes cherchant à nous convaincre que la Politique, même au temps du covid, même au temps du macronisme, existe encore !

Chroniques

11H29
17 min

L'Esprit public

La réforme de la justice française et sa dimension ultra-politique
Intervenants
  • Femme politique, romancière, ancienne ministre de la Culture dans les gouvernements Ayrault puis Valls
  • Président et co-fondateur de la société de conseil Vae Solis Communications
  • directeur général de Terra Nova
  • Politologue. Professeur des Universités à Sciences Po.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......