LE DIRECT

La situation politique française après le congrès du PS et la création de l'UDI - La Chine à la veille du 18e Congrès du PC

1h
À retrouver dans l'émission

La situation politique française après le congrès du PS et la création de l’UDI :

Lors du 76ème congrès du Partis socialiste qui s’est tenu du 26 au 28 octobre à Toulouse, Harlem Désir a été investi Premier secrétaire, après avoir été élu par les militants le 18 octobre avec 72,5% des voix. Sa motion n’avait recueilli au premier tour qu’environs 68% des voix, contre 13% pour celle d’Emmanuel Maurel, représentant de l’aile gauche du parti, suivie par la motion rédigée par Pierre Larrouturou et portée par Stéphane Hessel, qui avait obtenu près de 12% des voix. « A tous ceux qui prédisent un parti godillot, je dis : vous allez être surpris », a-t-il déclaré. M. Désir a plaidé pour la mise en œuvre de trois engagements de la gauche pendant la campagne : le droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales, l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples homosexuels, et le non-cumul des mandats. La veille, l’ancienne Première secrétaire Martine Aubry a déclaré qu’elle « serait d’une grande tristesse » si le droit de vote des étrangers n’était pas appliqué « d’ici à 2014 ».

Lundi, interrogé par un lecteur du Parisien sur la possibilité de revenir aux 39 heures, le Premier ministre a répondu « Pourquoi pas ? Il n’y a pas de sujets tabou », avant de préciser mercredi à l’Assemblée que « la durée légale du temps de travail ne changer[ait] jamais tant que la gauche ser[ait] au pouvoir ». Le 24 octobre, le texte de loi sur le logement social avait été censuré par le Conseil Constitutionnel pour cause de « manquement aux règles de la procédure parlementaire ». Mardi, les sénateurs communistes ont voté l’adoption d’une motion de rejet de la proposition de loi du gouvernement sur la transition énergétique et la tarification de l’énergie. Mercredi, la commission des finances du Sénat a rejeté le projet de loi de programmation budgétaire, les communistes ayant également voté contre le texte.

L’assemblée constituante de l’Union des démocrates et des indépendants (UDI) s’est tenue à Paris le 21 octobre. « Nous sommes une force qui a vocation à devenir le premier parti de France », a déclaré son fondateur Jean-Louis Borloo. Et de préciser : « L’indépendance, ce n’est pas l’isolement. L’UDI a vocation à constituer une coalition avec l’UMP. Nous nous engageons dans un partenariat loyal, une coalition gagnante pour être les gagnants de la coalition ». Hervé Morin, le président du Nouveau Centre, a quant à lui déclaré que l’UDI constituait la renaissance des « sensibilités libérales, radicales et démocrates-chrétiennes », et que l’objectif du parti était de « redevenir la première force politique française, comme l’était l’UDF au début des années 1990 ». L’ancienne ministre des sports Chantal Jouanno, élue sénatrice de Paris sous l’étiquette UMP, a rejoint le mouvement. « La différence entre la démarche de Jean-Louis Borloo et la mienne, c’est que je ne crois pas que le centre puisse se résumer à la droite », a pour sa part réagi François Bayrou.

La Chine à la veille du 18ème Congrès du Parti communiste :

Le Parti communiste chinois réunira son 18e Congrès à partir du 8 novembre à Pékin. Il prévoit le renouvellement de la majorité des membres du bureau politique, instance de 25 sièges qui inclut les 9 membres du collectif dirigeant suprême, le Comité permanent, dont le Président et le Premier ministre. Après dix ans à la tête du Parti, le secrétaire général du PCC, Hu Jintao, devrait céder son poste à Xi Jinping. Ce dernier deviendra Président de la République, formellement élu par l'Assemblée nationale populaire lors de son unique session annuelle, qui se tiendra en mars 2013. Il sera également, à une date inconnue aujourd’hui, désigné comme président de la commission des affaires militaires du Parti communiste, c'est-à-dire chef des armées. Li Keqiang devrait succéder au Premier ministre Wen Jiabao. Sur les neuf membres du Comité permanent du Bureau politique, sept seront remplacés, les deux futurs dirigeants y ayant déjà une place réservée. Le Comité permanent pourrait passer à 7 membres à l’issue du Congrès, afin d’y limiter les luttes d'influence et de le rendre plus efficace. 60 à 65 % des titulaires siégeant au Comité central devront également céder leur place. Les 2.250 délégués au Congrès désigneront les nouveaux membres.

L’année 2012 a été marquée par une série de crises et de tensions qui ont déstabilisé le pouvoir chinois. En mars dernier, Bo Xilai, premier secrétaire du parti de la ville-province de Chongqing (32,6 millions d’habitants) et prétendant à un siège au sein du Comité permanent du Bureau politique, était démis de ses fonctions, accusé de corruption et d’abus de pouvoir. Le 28 septembre, l’agence de presse officielle Chine Nouvelle annonçait son exclusion du PCC, en même temps que la date d’ouverture du Congrès. Son épouse, arrêtée après le meurtre d'un Britannique, a été condamnée à 15 ans de prison le 24 septembre. La société chinoise bruisse d’autres rumeurs de corruption et, depuis quelques mois, le site internet de l'agence Bloomberg est bloqué en Chine, après avoir publié un recensement de la fortune de la famille du futur président, Xi Jinping. Le 26 octobre, le New York Times a publié un article détaillant les possessions de la famille du Premier ministre Wen Jiabao, qui a été relayé sur les sites de microblogging chinois. Les enquêteurs du New York Times ont établi que l'entourage du Premier ministre posséderait une fortune estimée à au moins 2,7 milliards de dollars. « De toute façon, je dois m’expliquer face au peuple, je demande à ma famille de s’expliquer clairement. Je suis prêt à assumer mes responsabilités, même en tant que victime », aurait confié Wen Jiabao à ses partisans, selon le site du mensuel Mingjing de Hong Kong. « Les personnalités corrompues, quel que soit leur rang, seront poursuivies » a déclaré He Guoqiang, chef de la commission de la discipline du PCC, le 9 octobre.

Invités :

Sylvie KAUFFMANN, directrice éditoriale au Monde

Jean-Louis BOURLANGES, professeur à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris

Max GALLO, romancier et historien

Eric LE BOUCHER, directeur de la rédaction d’Enjeux-Les Echos, éditorialiste du site Slate.fr

Brèves :

  • Anca Visdei, Jean Anouilh : Une biographie (Editions de Fallois, 2012)

  • David E. Sanger, Obama, Guerres et secrets.Les coulisses de la Maison Blanche (Belin, 2012)

- James Bond : Skyfall , un film de Sam Mendes, au cinéma depuis le 26 octobre

  • Renaud de Spens et Jean-Jacques Augier, Dictionnaire impertinent de la Chine (François Bourin éditeur, 2012)

  • François Godement, Que veut la Chine ? De Mao au capitalisme ( Odile Jacob, 2012)

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......