LE DIRECT
Le Canard Enchainé du 1er février 2017

L'affaire Fillon // le candidat Benoît Hamon

58 min
À retrouver dans l'émission

La campagne de François Fillon est fragilisée par des accusations d'emplois fictifs visant sa famille // Benoît Hamon a remporté la primaire de la belle alliance populaire

Le Canard Enchainé du 1er février 2017
Le Canard Enchainé du 1er février 2017 Crédits : Christophe Archambault - AFP

L'AFFAIRE FILLON

François Fillon, candidat des Républicains à l’élection présidentielle, est au cœur d’une polémique déclenchée par plusieurs publications du Canard Enchainé qui l’accuse d’avoir fait profiter plusieurs membres de sa famille d’emplois fictifs.

Pénélope Fillon, assistante parlementaire de son époux à de multiples reprises entre 1988 et 2013, aurait perçu un total de 831.440 euros brut sans exercer de véritable activité. Son emploi de conseillère littéraire de la Revue des deux Mondes pour un montant de 5.000 euros brut par mois entre mai 2012 et décembre 2013 suscite les mêmes suspicions. Deux enfants de l’ancien Premier ministre : Marie et Charles Fillon sont accusés d’avoir touché respectivement 26.651 euros en six mois et 57.084 euros en quinze mois en tant qu’assistants parlementaires de leur père alors qu’ils n’étaient qu’étudiants en droit. Le Canard enchaîné a qualifié leur activité d’ « évanescente » au regard du bilan de François Fillon au Sénat: une proposition de résolution « tendant à la création d’une commission d’enquête sur l’immigration clandestine » et une question au ministre de l’Agriculture. Le couple Fillon a été entendu par le parquet financier dans le cadre d’une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits.

Le candidat républicain a réuni mercredi les parlementaires de sa formation pour les exhorter à « tenir quinze jours » jusqu’aux résultats de l’enquête. Il a dénoncé une « opération de calomnie très professionnelle et une tentative de coup d’Etat institutionnel fomenté par le pouvoir de gauche ». Il a recueilli le soutien de figures de son parti comme Gérard Larcher, Luc Chatel et Jean-Pierre Raffarin qui ont dénoncé « une tentative de mise à mort » dans une tribune publiée par le Figaro.

Le soutien à François Fillon ne fait toutefois pas l’unanimité parmi les Républicains alors que les derniers sondages le placent désormais en troisième position derrière Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Certains élus réclament le retrait immédiat du candidat à l’élection présidentielle « pour assurer la survie du parti », d’autres appellent Alain Juppé à reprendre le flambeau, mais le maire de Bordeaux a déclaré mercredi que « quoi qu’il arrive, il ne sera jamais un plan B »

LE CANDIDAT BENOIT HAMON

Avec 58,9% des voix, Benoît Hamon a remporté dimanche dernier la primaire de la Belle Alliance Populaire. Le député des Yvelines, qui dit vouloir « incarner une gauche moderne, innovante et tournée vers l’avenir » a axé son programme sur le thème d’un « futur désirable », mettant au centre de ses préoccupations les questions écologiques et sociales, l’avenir et la qualité de l’emploi et le passage à une VIe République. Son projet comprend également la création d’un revenu universel d’existence, l’abrogation de la loi travail, la réduction des 35h ou encore la mise en place d’un 49.3 citoyen. Alors que l’affaire François Fillon rebat les cartes de la présidentielle, Benoît Hamon connaît une forte hausse dans les sondages (10 à 11 points) depuis son élection aux primaires et obtiendrait selon l’institut BVA entre 16 % et 17 % des voix se plaçant ainsi devant Jean-Luc Mélenchon. Jeudi 2 février, l’ancien frondeur a été reçu à l’Elysée par François Hollande, après avoir obtenu le soutien réservé du Premier ministre Bernard Cazeneuve. Aujourd’hui a lieu à Paris la convention d’investiture du candidat, à laquelle de nombreuses personnalités socialistes ont refusé de participer.

Après son élection, Benoît Hamon a affirmé sa volonté de fédérer la gauche autour de sa candidature. Il s’est ainsi tourné dès lundi vers Yannick Jadot, candidat d’Europe Ecologie-Les Verts, et Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France Insoumise. Dans un communiqué aux militants publié vendredi 3 février, les écologistes ont indiqué leur volonté d’ouvrir le dialogue avec Benoît Hamon en vue d’une possible alliance, à la condition d’une « clarification nécessaire » sur trois points : « une sortie définitive du nucléaire, programmée, progressive et créatrice d’emploi, une VIe République qui généralise le scrutin proportionnel et une refondation de l’Europe émancipée des lobbies et délivrée du dogme austéritaire. » Jean-Luc Mélenchon a quant à lui exprimé son refus de « former une majorité parlementaire gouvernementale cohérente » avec des élus tels que Manuel Valls, Myriam El Khomri ou encore Bruno Le Roux, et a finalement appelé Benoît Hamon à choisir son orientation politique.

Face au clivage qu’un programme très à gauche a fait naître au sein même du parti socialiste, de nombreux parlementaires dits du « pôle des réformateurs » ont réclamé mardi un « droit de retrait » de la campagne de Benoît Hamon, à qui ils reprochent de « tendre la main » à Jean-Luc Mélenchon et de « récuser l’héritage du quinquennat. » Une tribune appelant à rejoindre Emmanuel Macron aurait déjà été ratifiée par une quinzaine de signataires, rendant incertain l’avenir du parti socialiste.

Brèves

Philippe MEYER a recommandé la lecture de l’hebdomadaire le 1

Sylvie KAUFFMANN : Le complot contre l'Amérique, de Philip Roth (Gallimard, novembre 2007)

François BUJON DE l'ESTANG : Pourquoi Trump (Les éditions Philippe Rey et le 1, janvier 2017)

Jean-Louis BOURLANGES : Le pouvoir au féminin : Marie-Thérèse d'Autriche, d’Élisabeth Badinter (Flammarion, novembre 2016)

Thierry PECH a recommandé l'écoute de la saxophoniste Hanna Paulsberg et notamment son dernier album Eastern Smiles

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......