LE DIRECT
Une de Libération, 11 janvier 2016

Le débat sur une primaire de la gauche en France // Les primaires aux États-Unis après les résultats de l'Iowa

59 min
À retrouver dans l'émission

Début janvier, une tribune publiée dans le journal Libération a appelé la gauche à organiser une primaire // Les premières primaires américaines en Iowa ont vu la victoire de Ted Cruz pour les Républicains et d’Hillary Clinton pour les Démocrates.

Une de Libération, 11 janvier 2016
Une de Libération, 11 janvier 2016

LE DÉBAT SUR UNE PRIMAIRE DE LA GAUCHE EN FRANCE

« Nous voulons choisir collectivement notre candidat et non pas qu’il nous soit imposé d’en haut, sans débat » : ainsi s’achève le Manifeste pour la primaire publié le 11 janvier dernier dans le journal Libération par le collectif Notre Primaire. Il est né de l’initiative d’une dizaine de politiques et d’intellectuels dont Daniel Cohn-Bendit et Thomas Piketty, soutenus par des signataires se définissant comme « engagés dans la vie des idées et de la culture ».

Après cet appel, une plateforme a été lancée par un autre groupe, Primaire de gauche, pour récolter des fonds en vue d’organiser l’élection « d'un candidat commun aux écolos, aux communistes et à la gauche du PS».

Dès les premiers jours de janvier, des députés « frondeurs » rappelaient à François Hollande les statuts du Parti Socialiste qui mentionnent l’obligation de désigner le candidat à l’élection présidentielle en organisant des Primaires citoyennes ouvertes. Ces frondeurs, et avec eux Europe Écologie les Verts et le PCF, s’appuient sur des sondages selon lesquels 85% des sympathisants de gauche veulent pouvoir choisir leur représentant. Pour l’heure, aucun candidat ne s’est déclaré chez les socialistes. Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, rappelle à la fois qu’il ne saurait y avoir de primaire sans que toute la gauche y participe –ce que Jean-Luc Mélenchon a déjà refusé - et que François Hollande a lui-même subordonné sa candidature à l’inversion de la courbe du chômage.

Ce débat se déroule en même temps que deux autres qui trouvent la gauche fracturée : celui sur le projet de révision de la Constitution destiné à y inscrire la déchéance de nationalité de l’État - qui a provoqué la démission de la Ministre de la Justice Christiane Taubira - et celui de la prolongation de l’état de siège.

LES PRIMAIRES AMERICAINES APRES LES RESULTATS DE L’IOWA

Hillary CLINTON et Bernie SANDERS avant leur débat dans le New Hampshire
Hillary CLINTON et Bernie SANDERS avant leur débat dans le New Hampshire Crédits : Carlo Allegri - Reuters

Les premières primaires américaines en Iowa ont vu la victoire de Ted Cruz pour les Républicains et d’Hillary Clinton pour les Démocrates.

Le caucus de l’Iowa est depuis 45 ans la première étape des élections primaires. Cet Etat, avec une population de 3 millions d’habitants, conservatrice et blanche à 99% est pourtant peu représentatif des Etats-Unis. Il a néanmoins acquis une réputation de « faiseur de rois », qui rend populaire des candidats méconnus ou déjoue les pronostics attendus. Le taux de participation à la primaire républicaine, de moitié supérieur à son niveau de 2012, dépasse celui de la primaire démocrate.

Du côté républicain, le très conservateur sénateur du Texas Ted Cruz a créé la surprise en l’emportant avec 28% des voix. Il devance de 4 points son principal concurrent Donald Trump, pourtant grand favori des sondages. Celui-ci s’est dit « honoré » de sa deuxième place avant d’accuser son rival de fraude et de demander sur Twitter, je cite, « l’organisation d’une nouvelle élection ou l’annulation des résultats de Cruz ». Le milliardaire américain est talonné par le sénateur de Floride Marco Rubio, arrivé en 3e position avec un score de 23%. Les autres candidats sont loin du podium : Ben Carson recueille un peu plus de 9% des voix tandis que les autres, parmi lesquels Jeb Bush frère et fils des anciens présidents, n’atteignent pas les 5%. Quant à Mike Huckabee, Rand Paul et Rick Santorum, ils ont décidé de suspendre leur campagne.

Du côté démocrate, la compétition s’est révélée plus serrée que prévue entre les deux principaux candidats : l’équipe de campagne d’Hillary Clinton a revendiqué mardi la victoire avec 49,8% des suffrages exprimés contre 49,6% pour Bernie Sanders. Des résultats tellement serrés que les candidats étaient à égalité dans 6 bureaux. C’est la règle du pile ou face qui les a départagés. Le sénateur du Vermont de 74 ans, socialiste revendiqué, s’est dit comblé : ce résultat lui a permis de récolter près de trois millions de dollars de dons dans les 24 heures qui ont suivi le caucus. Ce score lui assure déjà un nombre de 20 délégués à la convention du parti Démocrate qui les départagera après les primaires au début de l’été 2016. C’est seulement deux de moins que l’ex-secrétaire d’Etat. L’ancien gouverneur du Maryland Martin O’Malley, troisième prétendant démocrate, se retire de la course après avoir obtenu moins d’1% des voix.

La course à la présidentielle, qui donnera lieu à l’élection du ou de la futur(e) président(e) le 8 novembre 2016, ne fait ici que commencer : mardi prochain aura lieu la deuxième manche des primaires dans le New Hampshire.

Brèves

Michaela WIEGEL : Terreur dans l’Hexagone, Gilles KEPEL (Gallimard, 2015)

Philippe MEYER : l’interview de Gilles KEPEL dans le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung, 20 janvier 2016.

Jean-Louis BOURLANGES : Des Clairons dans l’après-midi, Ernest HAYCOX (Actes Sud, 2013) 

Thierry PECH a rendu hommage au théologien Raphaël PICON, décédé le 21 janvier dernier, et a recommandé la lecture de ses ouvrages.

Sylvie KAUFFMANN : Revue Foreign Affairs, « Inequality : what causes it, why it matters, what can be done », Volume 95, Number 1, Janvier /Février 2016

Intervenants
  • Correspondante à Paris du Frankfurter Allgemeine Zeitung
  • Directrice éditoriale au journal Le Monde. Spécialiste notamment des questions internationales.
  • directeur général de Terra Nova
  • Député Modem des Hauts de Seine, vice-président de la commission des affaires européennes et ancien député européen, essayiste
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......