LE DIRECT

Le Front National - Les crises en Amérique Latine

1h
À retrouver dans l'émission

Le front national

Le Front national présente 1 909 binômes mixtes au premier tour des élections départementales qui se tiendront dimanche prochain. Il couvre ainsi 93% des 2 054 cantons appelés à voter. Le Parti Socialiste et l'UMP présentent quant à eux des candidats dans environ 1 590 cantons chacun. Là où ils ne sont pas représentés, ils apportent généralement leur soutien à des binômes étiquetés « divers gauche » ou « divers droite ». Certaines circonscriptions font exception, comme dans l'Orne, où 5 cantons sur 21 ne peuvent voter pour aucune formation de gauche, faute de candidats.

Dans le programme qu'il présente à l'occasion de ces élections, le Front national appelle à sanctionner les représentants départementaux de Manuel Valls et Nicolas Sarkozy. Le terme UMPS y est cité à huit reprises. Ce document avance trois propositions principales : stopper l'immigration, recréer de l'emploi en France - par l'instauration d'un patriotisme économique et d'une politique de réindustrialisation - et refuser le matraquage fiscal.

Dimanche dernier, le Premier Ministre Manuel Valls a fait part de son angoisse et de sa peur que la France se fracasse contre le Front National. Valérie Pécresse, a qualifié lundi le Premier Ministre d'agent électoral du FN et Brice Hortefeux a condamné un cynisme tacticien. Mardi 10 mars, lors des questions au gouvernement, l'élue du Vaucluse Marion Maréchal Le Pen a reproché au Premier Ministre de mener campagne pour son propre parti et d'insulter la formation politique qu'elle défend - ainsi que ses électeurs. Manuel Valls a répondu mener campagne dans le strict respect des lois du pays, et a revendiqué sa volonté de stigmatiser le parti de son interlocutrice.

Lundi 9 mars, l'office européen de lutte anti-fraude a été saisi par le Président du Parlement européen, Martin Schulz. Ce dernier reproche au parti français d'employer des assistants parlementaires qui ne travailleraient pas exclusivement pour cette institution. Une enquête est en cours pour vérifier si les assistants impliqués dans la campagne des départementales ont suivi la procédure réglementaire en demandant un congé non-rétribué. Si ces congés sont effectivement pris, aucune règle n'empêche un assistant parlementaire européen de participer à une campagne nationale. Marion Maréchal-Le Pen a accusé Martin Schulz d'être un militant politique qui aurait appliqué à la lettre les ordres de Manuel Valls. Ce à quoi le Président du Parlement européen a répondu que ses actions étaient purement administratives.

Les crises en Amérique Latine

La classe politique brésilienne dans son ensemble est touchée par le scandale Pétrobras. Le géant pétrolier aurait servi d'intermédiaire entre les entreprises de construction du pays et les responsables politiques, attribuant des marchés publics en échange d'importantes commissions occultes. Le vendredi 6 mars, une liste de 54 personnalités suspectées d'avoir pris part à ce système a été publiée. Tous les partis de gouvernement sont représentés dans cette liste Janot - du nom du procureur général de la République. Cette crise porte atteinte au crédit de la présidente Dilma Roussef, qui avait siégé au conseil d'administration de Pétrobras en tant que ministre de l'énergie entre 2003 et 2005. Des internautes brésiliens ont appelé à manifester aujourd'hui pour exiger sa destitution. [dimanche 15 mars]

Les manifestations sont également suivies en Argentine, après la mort du procureur Alberto Nisman le 18 janvier dernier. Il s'apprêtait à livrer les résultats de son enquête sur l'attentat terroriste contre l'AMIA (Association Mutuelle Israélite Argentine), qui avait eu lieu à Buenos Aires en 1994. La présidente Cristina Kirchner et son administration sont soupçonnées d'entraver l'enquête afin de sauvegarder les intérêts commerciaux argentins en Iran, suspecté d'être à l'origine de l'opération.

Le contexte politique se double d'une conjoncture économique défavorable dans l'ensemble du continent. En 2014, le Brésil a enregistré un déficit commercial de 3,9 milliards de dollars, le premier depuis l'an 2000. Son déficit budgétaire a atteint 6,7% du PIB, contre 3.25% l'année précédente. Les pays exportateurs de pétrole subissent quant à eux la chute des cours, le baril de brut ayant perdu 58% depuis le mois de juin 2014 - il s'établit désormais autour de 48 dollars. L'Equateur a ainsi annoncé un plan de coupes budgétaires pour pallier le manque de recettes fiscales. Au Venezuela, dont le pétrole représente 95% des exportations, l'inflation dépasse les 60% tandis qu'une récession de 7,5% est prévue en 2015.

Parallèlement à ces difficultés économiques, l'Etat gouverné par Nicolas Maduro est critiqué pour son non-respect des droits de l'homme. Plusieurs manifestations avaient été réprimées par les forces de police entre février et juin 2014, causant la mort de 43 personnes. Les Etats-Unis ont décidé lundi dernier la mise en place de sanctions visant plusieurs hauts fonctionnaires de Caracas. La Maison Blanche s'est également inquiétée de l'intimidation des opposants politiques, et a appelé à la libération des prisonniers d'opinions. Ces sanctions ont été condamnées par le président Maduro ainsi que par l'organisation régionale Mercosur, qui a critiqué une atteinte au principe de non-intervention dans les affaires intérieures des Etats.

Invités

Michaela WIEGEL, correspondante à Paris de la Frankfurter Allgemeine Zeitung

Jean-Louis BOURLANGES, professeur à l'Institut d'études politiques de Paris

Thierry PECH, directeur général de la fondation Terra Nova

François BUJON DE L'ESTANG, ambassadeur de France

Brèves

Jérôme FERRARI, Le Principe (Actes Sud, 2015)

Mario VARGAS LLOSA, De sabres et d'utopies (Gallimard Arcades, 2011)

Laurent DAVEZIES, Le nouvel égoïsme territorial (Seuil, 2015)

Philippe MEYER a mentionné la série de travaux publiés par la Fondation pour l'innovation politique Valeurs d'Islam , ainsi que la revue Schnock

Jean-Louis BOURLANGES a mentionné l'étude Marché du travail, la grande fracture menée par Sylvain CATHERINE, Augustin LANDIER et David THESMAR, publiée par l'Institut Montaigne

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......