LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le projet du Parti Socialiste pour 2012

1h
À retrouver dans l'émission

Le projet du Parti Socialiste pour 2012

Martine Aubry a dévoilé mardi le projet du Parti Socialiste pour l’élection présidentielle de 2012, affirmant qu’il s’agissait d’un « vrai modèle de société » et pas simplement de « réponses techniques » à des problèmes lourds. La première secrétaire du PS a reçu les candidats déclarés ou potentiels aux primaires pour élaborer ce document. Ségolène Royal, François Hollande, les représentants de Dominique Strauss-Kahn, Laurent Fabius, Arnaud Montebourg, Manuel Valls, et Vincent Peillon ont ainsi été conviés chaque semaine depuis deux mois à un « conseil politique » pour défendre leurs priorités. Le texte de travail, validé par le bureau national du PS, comprend 30 « priorités pour 2012 ».

Pour financer son programme, le PS propose de supprimer ou de « recalibrer » les dépenses trop coûteuses, afin d’économiser 50 milliards sur les 70 milliards d’euros de dépenses fiscales engagées par la droite depuis 2002. Le bouclier fiscal, la détaxation des heures supplémentaires, les niches fiscales et sociales et la TVA réduite dans la restauration seront ainsi examinés. Le PS affecterait la moitié de ces 50 milliards à la réduction de la dette et les 25 milliards restants à de nouvelles mesures en faveur de la compétitivité, de l’emploi, de l’éducation, de la santé et de la sécurité.

Les socialistes souhaitent mettre en place « un nouveau modèle de développement » . Serait ainsi créée une « banque publique d’investissement » pour « redonner une compétitivité à la France et une vraie performance » . « Un emprunt européen permettrait de financer les investissements du futur » et de « remettre l’économie devant la finance » . Pour les jeunes, le PS propose une allocation d’étude sous condition de ressources, ainsi que 300 000 « emplois d’avenir » sur cinq ans dans les domaines de l’innovation environnementale et sociale, dont la moitié dès 2012. Il promet également d’instituer une TVA plus élevée sur les produits polluants, de taxer les « superprofits » des groupes pétroliers et de développer les énergies renouvelables.

Pour « stopper l’envolée des loyers » , le PS plafonnerait leur montant lors de la première location ou à la relocation. Les socialistes renforceraient les moyens de la justice et créeront 10 000 postes de gendarmes et de policiers de proximité sur cinq ans, dont un millier dès 2012, afin d’assurer un « pacte de tranquillité et de sécurité publique » . Le PS souhaite enfin faire de l’égalité salariale homme-femme une condition pour que les patrons puissent conserver les exonérations de cotisations, et suggère de limiter les « rémunérations abusives » dans les entreprises à participation publique, les écarts de salaires ne pourraient plus dépasser une échelle de 1 à 20.

François Fillon a qualifié le projet du PS de « programme d'anesthésie nationale » et de « condensé de mesures contre la croissance » , et Eric Besson, ministre de l’Industrie, a estimé que ce programme serait « extrêmement coûteux » , le comparant à « un hymne aux impôts » . Le président UMP du Sénat, Gérard Larcher, a annoncé mercredi que la commission des Lois de la Haute Assemblée allait vérifier la légalité des primaires socialistes. Ces primaires, à l’issue desquelles le PS désignera un candidat à l’élection présidentielle, doivent se tenir le 9 et 16 octobre en cas de second tour. Elles sont ouvertes à tous les sympathisants de gauche qui devront s’acquitter d’un euro et signer une déclaration d’adhésion aux valeurs de la gauche.

Intervenants
  • Député Modem des Hauts de Seine, vice-président de la commission des affaires européennes et ancien député européen, essayiste
  • Romancier et historien
  • Journaliste, cofondateur de Slate.fr et directeur de la rédaction du magazine Enjeux-Les Échos.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......