LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les conséquences politiques de l'affaire Cahuzac

1h
À retrouver dans l'émission

L’ancien Ministre du budget Jérôme Cahuzac a confirmé aux juges d’instruction Roger Le Loire et Renaud Van Ruymbeke être le bénéficiaire « depuis une vingtaine d’années » d’un compte bancaire à l’étranger. Il a « donné les instructions nécessaires pour que l’intégralité des actifs déposés sur ce compte (…), soit environ 600.000 euros, soient rapatriés sur [s]on compte (parisien)», et « demandé pardon » au « Président de la République, au Premier Ministre, [et] à [s]es anciens collègues du gouvernement ». Il avait démissionné le 19 mars dernier, après l’ouverture d’une information judiciaire pour blanchiment de fraude fiscale. Le 4 décembre 2012, le site Mediapart avait publié un article évoquant un compte possédé par M. Cahuzac à la banque UBS. « Je n’ai jamais eu de compte à l’étranger », avait déclaré le ministre devant l’Assemblée Nationale le lendemain. Le 8 janvier, le procureur de Paris, François Molins, avait pris l’initiative d’ouvrir une enquête préliminaire, avant de confier, le 19 mars, une information judiciaire aux juges Le Loire et Van Ruymbeke. Mardi, ces derniers ont mis M. Cahuzac en examen. Mercredi, François Hollande a déclaré avoir « appris avec stupéfaction et colère les aveux de Jérôme Cahuzac ». « Il a trompé les plus hautes autorités du pays (…). C’est (…) un outrage fait à la République », a déclaré le chef de l’Etat, affirmant que l’ancien ministre n’avait « bénéficié d’aucune protection autre que celle de la présomption d’innocence ». M. Hollande a annoncé que la Réforme du Conseil Supérieur de la Magistrature visant à « renforcer l’indépendance de la justice » serait « votée au Parlement dès cet été » qu’un projet de loi visant à « lutter (…) contre les conflits entre les intérêts publics et privés et assurer la publication ainsi que le contrôle sur les patrimoines des ministres et de tous les parlementaires » serait soumis au Parlement « dans les semaines qui viennent » ; et enfin que « les élus condamnés pénalement pour fraude fiscale ou pour corruption seront interdits de tout mandat public ». Mardi soir, Jean-Marc Ayrault a demandé à M. Cahuzac de « ne plus exercer de responsabilité politique quelle qu’elle soit » et mercredi, Harlem Désir a déclaré qu’il s’était « exclu de fait du P.S.».

« Alors que la presse savait, que savait-on au sommet de l’Etat et depuis quand ? », a quesitonné mercredi l’ancien président de l’Assemblée Nationale Bernard Accoyer. « Nous n'avons rien cherché à blanchir, à couvrir ou (…) à innocenter », a répondu le ministre de l’Economie et des Finances Pierre Moscovici, qui a précisé que « La Direction générale des finances publiques a[vait] transmis à la police judiciaire tous les éléments que celle-ci lui a[vait] demandés. ». Jean-François Copé a appelé M. Hollande à « changer (…) de gouvernement », tandis que Marine Le Pen l’invitait à « vid[er] l’abcès par de nouvelles élections ». Mercredi, Le Monde a révélé que Jean-Jacques Augier, le trésorier de la campagne de François Hollande en 2012, était actionnaire de 2 sociétés offshore basées dans les îles Caïmans. M. Augier a confirmé et précisé que « rien [dans cet investissement] n’[était] illégal ». « Je ne connais rien de ces activités. (…) Si elles ne sont pas conformes à la loi fiscale, je demande que l’administration » s’en empare et qu’elle fasse « les rectifications nécessaires », a déclaré François Hollande jeudi.

Invités

Michaela WIEGEL, correspondante à Paris de la Frankfurter Allgemeine Zeitung

Jean-Louis BOURLANGES, professeur à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris

Max GALLO, romancier et historien

Eric LE BOUCHER, éditorialiste d’Enjeux-Les Echos et du site Slate.fr

Brèves

- Le prix des boîtes , au Théâtre de l’Athénée (Paris) jusqu’au 13 avril 2013. Texte de Frédéric Pommier, mis en scène par Jorge Lavelli. Avec Catherine Hiegel et Francine Bergé

- Exposition Napoléon et l’Europe , au Musée de l’Armée, Hôtel National des Invalides (Paris) jusqu’au 14 juillet 2013

  • Jean-Yves Le Naour, Les soldats de la honte (Perrin, 2011)

  • Bruno Patino et Jean-François Fogel, La condition numérique (Grasset, 2013)

  • Revue Le Débat n° 172, novembre-décembre 2012. Entretien avec Jacques Julliard sur son livre Les gauches françaises, 1762-2012 : Histoire politique et imaginaire (Flammarion, 2012) : www.le-debat.gallimard.fr

  • Revue Commentaire n° 141, printemps 2013. Article de Pascal Lamy, Leçons sur les perspectives mondiales :www.commentaire.fr

kjhgjgjhgjh

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......