LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Sommet du G7, La Malbaie, Québec (Canada), 9 juin 2018

Trump au G7 : un sommet à 6 contre 1 ? / Loi anti fake news : qui dira le vrai du faux ?

58 min
À retrouver dans l'émission

L'Esprit public ce dimanche avec Monique Canto Sperber, philosophe, Sylvie Kauffmann, éditorialiste au Monde, Wajdi Mouawad, dramaturge, directeur du théâtre de la Colline et Thierry Pech, directeur général de Terra nova.

Sommet du G7, La Malbaie, Québec (Canada), 9 juin 2018
Sommet du G7, La Malbaie, Québec (Canada), 9 juin 2018 Crédits : Jesco Denzel/dpa/picture-alliance/Newscom/MaxPPP - Maxppp

Une loi contre les fake news controversées et un sommet du G7 inédit : c'est le programme de l'Esprit de ce dimanche, en direct de la Maison de la radio. Avec Monique Canto Sperber, philosophe, Sylvie Kauffmann, éditorialiste au Monde, Wajdi Mouawad, dramaturge, directeur du théâtre de la Colline et Thierry Pech, directeur général de Terra nova.

A suivre en vidéo ici

Première partie. Trump au G7 : un sommet à 6 contre 1 ?

Sommet du G7, Charlevoix (Canada), 9 juin 2018
Sommet du G7, Charlevoix (Canada), 9 juin 2018 Crédits : Kyodo/MAXPPP - Maxppp

Beaux, jeunes, souriants, complices. Tels sont apparus à Ottawa Emmanuel Macron et Justin Trudeau, accordant leurs violons en amont du sommet du G7 au Québec pour faire front commun face à Washington, notamment dans la guerre commerciale désormais ouverte avec ces taxes sur l’acier et l’aluminium que l’administration américaine a finalement décidé d’appliquer au Canada et au Mexique, comme à ses "alliés" européens. C’est peu dire que ce duo a agacé Donald Trump. Les tweets vengeurs ne se sont d'ailleurs pas fait attendre : « Merci de dire au Premier ministre Trudeau et au Président Macron qu’eux aussi taxent massivement les Etats-Unis et créent des barrières non monétaires » ou encore « Trudeau fait l’indigné mais il oublie de dire qu’il nous taxe à 300% sur les produits laitiers, malmenant nos fermiers, tuant notre agriculture ». Dans pareil contexte, le sommet du G7 qui se tient ce week-end à 150 km de Québec n’aura pas été comme d'ordinaire cette instance informelle réunissant des puissances économiques également attachées au multilatéralisme et au libre-échange. Mais plutôt un jeu d’un nouveau genre, qui s'est joué... à 6 contre 1 !  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Seconde partie. Economie : une mauvaise note pour le Président ?

A la Une du Monde, une note qui aurait dû demeurer confidentielle, rédigée à l’attention exclusive du Président de la République et signée par Philippe Aghion, Philippe Martin, et Jean Pisani-Ferry, trois économistes réputés qui n’ont pas ménagé leur peine pour nourrir le programme du candidat Macron. Une note pour alerter le Président sur une politique jugée trop indifférente à la question sociale, qui perdrait de vue l’ambition émancipatrice du macronisme originel - la lutte contre les inégalités - prendrait la voie du libéralisme anglo-saxon quand il devait s'agir à l’origine de prendre le chemin scandinave. Mais comment les notes secrètes rédigées pour un Président à sa demande peuvent-elles finir dans un grand quotidien ? 

Troisième partie. Loi anti fake news : qui dira le vrai du faux ?

'
' Crédits : HELMUT FOHRINGER / APA-PICTUREDESK / APA - AFP

"Gare à la police de la pensée, à l’idéal de la Pravda, au Ministère de la Vérité façon 1984" : voilà ce qu’on a pu entendre cette semaine à l’Assemblée à l’occasion de l’examen de deux textes portant sur la lutte contre la manipulation de l’information pendant les périodes électorales, et permettant d'entamer une procédure en référé sous deux jours afin de suspendre la diffusion d’un « fake ». Des textes de loi qui viennent après deux épisodes politiques un peu fous : l’élection américaine où l’on a suspecté des trolls russes d’avoir ruiné la campagne d’Hillary Clinton - et par conséquent boosté celle de Donald Trump - et l’élection française où le candidat Macron a été victime d'une rumeur propagée par l’extrême-droite au sujet d'un prétendu compte off shore, et d'une autre venue du site russe Sputnik qui l'affirmait financé par... le "lobby gay". Bref, il y a bien un problème, celui de la calomnie en période électorale. Un problème qu'évoquait certes déjà Quintus Cicéron mais aujourd'hui amplifié par de nouveaux relais d’informations qui se jouent des lois et des frontières, un nouvel environnement numérique où l’on se moque de savoir ce qui est vrai et ce qui est faux puisque seuls comptent les « like » et les « retweet ».  Il y a bien un problème. Mais il n’y a pas de remède, la crainte d’ailleurs étant que celui-ci n’existât pas. Et que la future loi française soit davantage inapplicable que dangereuse pour la liberté d’expression. Car reste à savoir, si, dans ce monde-là, se trouve encore une autorité supérieure capable de dissocier le vrai du faux, d’être capable de « démontrer »… et tâche encore plus ardue, de « convaincre ».

Intervenants
  • Philosophe, directrice de recherche au CNRS, ancienne directrice de l’ENS et ancienne présidente de l'université Paris sciences et lettres (PSL), auteure de plusieurs ouvrages de philosophie antique et philosophie morale contemporaine
  • Directrice éditoriale au journal Le Monde. Spécialiste notamment des questions internationales.
  • directeur général de Terra Nova
  • Auteur, metteur en scène, comédien et directeur du théâtre national de la Colline
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......