LE DIRECT
Eric Zemmour / Marine Le Pen / Guillaume Peltier / CNEWS / Thierry Mariani

Politiques, Médias, société : Où est l’extrême-droite ?

57 min
À retrouver dans l'émission

On a vécu cette semaine un moment de rupture dans l’histoire de la droite chiraquienne, lorsque le vice-président délégué de LR Guillaume Peltier a brisé une digue, en affirmant qu’en 2022 aucune voix des Républicains ne devait se porter sur Emmanuel Macron.

Eric Zemmour / Marine Le Pen / Guillaume Peltier / CNEWS / Thierry Mariani
Eric Zemmour / Marine Le Pen / Guillaume Peltier / CNEWS / Thierry Mariani Crédits : J. SAGET / FRANCOIS LO PRESTI / GUILLAUME SOUVANT / L.BONAVENTURE / M. BUREAU - AFP

A droite de la droite, toute... semble un bon résumé de l’actualité de ces dernières semaines, avec un moment de rupture dans l’histoire de la droite chiraquienne, l’UMP devenu LR : le vice-président délégué de LR Guillaume Peltier, de fait n° 2, a brisé une digue, en affirmant qu’en 2022 aucune voix des Républicains ne devait se porter sur Emmanuel Macron, et que le Front Républicain était « une imposture intellectuelle ».

De nombreux ténors du même parti ont immédiatement réagi et condamné ces propos, sans réussir vraiment à contrebalancer l’impression galopante que beaucoup ont, d’une banalisation accélérée des idées et du parti de Marine Le Pen.

A droite de la droite toute encore, avec les rumeurs donnant cette semaine le polémiste Eric Zemmour préparant sa candidature à l’élection présidentielle : il serait entré en contact avec Patrick Stefanini, ancien directeur de campagne de François Fillon. Patrick Stefanini a raconté avoir refusé la proposition de collaboration.

Enfin dans les grandes villes, difficile d’échapper cette semaine à la campagne d'affichage nationale déployée par la très droitière chaîne d’information en continu C News : 7.900 panneaux, et plusieurs slogans: " La liberté d'opinion est-elle une espèce en voie de disparition ?", ou encore "Pourquoi faudrait-il qu'on soit tous d'accord ?". 

A droite de la droite toute également cette semaine avec l’intensification de la campagne des Régionales : l’attention politico-médiatique se focalise sur ces régions où c’est le RN qui mène la danse : en PACA notamment, où l’ex LR Thierry Mariani était cette semaine donné gagnant par les sondages, avec une liste soutenue par le RN de Marine Le Pen, quand bien même son directeur de campagne est le sulfureux Philippe Vardon apparu dans un documentaire diffusé en 1998, au milieu de militants néonazis effectuant des saluts hitlériens dans un concert, Vardon ancien membre du GUD, groupuscule d'ultra-droite dissous après la tentative d’assassinat d’un de ses membres contre Jacques Chirac en 2002.

Pendant ce temps, Marine Le Pen, elle, reste en haut dans les sondages, comme si elle n’avait même plus besoin de parler… 

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......