LE DIRECT

Thématique : les prisons, avec Jean-René Lecerf

1h
À retrouver dans l'émission

Jean-René Lecerf, vous êtes sénateur UMP du Nord et membre de la Commission des lois. Vous avez été rapporteur de la loi pénitentiaire de 2009, et vous êtes cette année encore rapporteur pour avis du budget des prisons. Vous êtes aussi membre de la Commission de suivi de la détention provisoire et membre du Conseil d'orientation de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, et vous avez été membre du Conseil supérieur de l'administration pénitentiaire.

Vous êtes devenu sénateur en 2001, un an après la publication du livre « Médecin-chef à la prison de la Santé » dans lequel Véronique Vasseur décrivait la prison parisienne de l’intérieur. La même année, deux commissions d’enquête parlementaires dressaient un tableau affligeant des conditions de détention dans notre pays. Le rapport du Sénat allait jusqu’à titrer : « Prisons : une humiliation pour la République ». Pour vous, c’est à cette période que « le mur de l’indifférence s’est lézardé. »

Depuis, vous êtes reconnu au Parlement comme un spécialiste de la prison. Vous avez beaucoup exercé une de vos prérogatives de représentant de la Nation, celle de visiter les prisons. Vous regrettez d’ailleurs que cette possibilité soit si peu utilisée par les parlementaires et que l’accès des journalistes aux prisons soit très restreint. Vous insistez sur la nécessité de collecter une information transparente sur ce qui est aujourd’hui encore une zone d’ombre. Après vos nombreuses visites, vous décrivez la prison comme un lieu où règne promiscuité, saleté et violences, et comme un « temps mort », celui d’une « oisiveté forcée ». Vous déplorez aussi l’incarcération de tant de personnes souffrant de maladies mentales : beaucoup de détenus ont selon vous leur place à l’hôpital, mais sont envoyés en prison parce que les hôpitaux psychiatriques peinent à prendre en charge les malades dangereux.

Lorsque vous avez été rapporteur du projet de loi pénitentiaire de 2009, vous avez mené plusieurs batailles. Celle d’abord de l’encellulement individuel, qui est exigé dans notre droit depuis 1875 mais n’a jamais été appliqué. Vous avez œuvré pour interdire les fouilles corporelles internes sans autorisation d’un magistrat, pour développer les unités de vie familiale et les parloirs familiaux, et pour limiter la durée d’assignation en quartier disciplinaire. Vous défendez enfin l’objectif de réinsertion des détenus. La loi de 2009 a introduit une « obligation d’activité », qui instaure un droit au travail ou à la formation. La réinsertion nécessite aussi selon vous d’aménager les peines et d’accompagner les détenus. Pour vous, la priorité n’est plus à la construction de nouvelles prisons, vous écrivez qu’il ne faut pas « céder de nouveau à la facilité des incarcérations massives ». L’orientation devrait être le recrutement de conseillers d’insertion et de probation qui permettront de développer les alternatives à l’incarcération.

En février dernier, la conférence de consensus sur la prévention de la récidive organisée par le ministère de la justice constatait que les sorties de prison sans aménagement favorisaient la récidive. Elle recommandait de s’orienter vers la limitation de l’incarcération et le développement des aménagements de peine. Aujourd’hui, le gouvernement prépare une réforme pénale qui suit ces préconisations. Elle prévoit le développement des peines alternatives, avec la création d’une nouvelle peine en dehors de la prison, la contrainte pénale. Elle introduit un examen systématique de la situation des détenus aux deux tiers de leur peine pour mieux préparer les sorties de prison et lutter contre la récidive. 1.000 conseillers d’insertion et de probation seront embauchés.

Invités

Jean-Louis BOURLANGES, professeur à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris

Max GALLO, romancier et historien

Thierry PECH, directeur de la rédaction d’Alternatives économiques

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......