LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
'

"Vivre-ensemble" : quel sera le catéchisme macronien ? / Universités : comme un esprit de Mai ?

59 min
À retrouver dans l'émission

L'Esprit public ce dimanche avec Sylvie Kauffmann, éditorialiste au Monde, Dominique Reynié, directeur général de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapol), Thierry Pech, directeur général du think tank Terra nova et François-Xavier Bellamy, philosophe et enseignant.

'
' Crédits : Bertrand Guay / François Guillot / AFP - AFP

Après une semaine marquée par la cérémonie en l'honneur d'Arnaud Beltrame, la marche blanche pour Mireille Knoll, et les mouvements dans les universités, l'Esprit public ce dimanche avec Sylvie Kauffmann, éditorialiste au Monde, Dominique Reynié, directeur général de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapol), Thierry Pech, directeur général du think tank Terra nova et François-Xavier Bellamy, philosophe et enseignant. A retrouver ici en vidéo.

Première partie. "Vivre ensemble" : quel sera le catéchisme macronien ? 

« L’essor de l’islamisme, angle mort d’Emmanuel Macron » titrait mercredi le journal Le Monde. La cérémonie nationale organisée en l’honneur du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame peut-elle être lue aussi comme une façon de répondre à cette assertion ? Un hommage soigneusement orchestré pour qu’on y voie la nation rassemblée autour d’un héros français, le président de la République choisissant de revivifier le roman national plutôt que d'en réveiller les fractures. Un moment d’union républicaine après une semaine marquée par le récit des "Allahu akbar" lancés par Radouane Lakdim dans le Super U de Trèbes, comme par les témoignages sur la foi catholique d'Arnaud Beltrame qui lui aurait donné le courage du sacrifice. Une semaine marquée ensuite par la mort de Mireille Knoll, octogénaire assassinée à Paris au motif de sa confession juive. Bref, une semaine qui rappelle la vivacité des questions de religion, d'identité, de radicalité et du fameux « vivre-ensemble » dans notre pays. Face aux accusations de naïveté, de "laisser-faire" lancées par Laurent Wauquiez, face à la "permanence" d’un salafisme que Manuel Valls voudrait « interdire », qu’attend-on d'Emmanuel Macron ? Des paroles ? Un grand discours sur la laïcité, une réorganisation de l’islam de France... ou des actes concrets ? Pour ces professeurs dépassés et ces quartiers abandonnés par exemple ? Quel sera, en cette matière, le catéchisme d’Emmanuel Macron ?

Seconde partie. Universités : comme un esprit de Mai ?

'
' Crédits : JEAN-MARC LALLEMAND / BELGA MAG / BELGA - AFP

En Mai 68, tout a commencé un 22 mars : parce qu'après que des jeunes hommes de la cité universitaire de Nanterre ont investi le bâtiment des jeunes filles, Pierre Grappin, doyen de la faculté de lettres, a décidé de fermer l'université pour imposer le retour au calme, provoquant ainsi le déplacement du mouvement contestataire vers la Sorbonne. 22 mars 2018 : Philippe Pétel, doyen de la faculté de droit de Montpellier est lui accusé d'avoir laissé entrer un groupe de jeunes hommes soupçonnés d'appartenir au G.U.D, groupuscule étudiant d’extrême-droite, cagoulés et armés de planches et de barres de fer pour déloger d'un amphithéâtre d'autres étudiants qui s'y trouvaient réunis en assemblée générale après avoir manifesté contre la loi Vidal. Soupçonnés d’avoir organisé ces violences, Philippe Pétel et un professeur ont depuis été placés en garde à vue, et suspendus de leurs fonctions.  Tandis que depuis quelques semaines, constatant ici et là des mouvements d'opposition aux procédures d’entrée à l’université contenues dans la loi ORE, la presse se demande si « la jeunesse pourrait ébranler Jupiter »,  depuis quelques jours les faits sont là : l'université parisienne de Tolbiac est bloquée, comme celle du Mirail à Toulouse, comme le campus de la Victoire à Bordeaux, la fac de lettres de Montpellier…. 

Pour voir en intégralité la vidéo réalisée par les lycéens de Vendôme en grève contre la réforme contenue dans la loi ORE dont un extrait a été diffusé dans l'émission. 

Intervenants
  • professeur de philosophie, maire adjoint (sans étiquette) de Versailles, auteur de « Les Déshérités » et de « Demeures », tête de liste "Les Républicains" aux européennes 2019
  • Directrice éditoriale au journal Le Monde. Spécialiste notamment des questions internationales.
  • directeur général de Terra Nova
  • Politologue. Professeur des Universités à Sciences Po.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......