LE DIRECT

Avant le genre / Revue Les Cahiers dynamiques

5 min
À retrouver dans l'émission

Emmanuel Désveaux : Avant le genre. Triptyque d’anthropologie hardcore (Editions EHESS) / Revue Les Cahiers dynamiques N°57 Dossier L’interculturalité (Erès)

désveaux
désveaux

Pour l’auteur, anthropologue américaniste, la différence sexuelle semble bien constituer le noyau dur des sociétés – d’où l’expression hardcore employée dans le titre. Le triptyque explore trois continents : l’Amérique, l’Australie, où cette différence est très marquée au point que dans les représentations aborigènes hommes et femmes ne sont pas considérés appartenir à la même espèce, et l’Europe, où il analyse son expérience de fils, d’amant, de mari et de père, ainsi que l’iconographie de la scène biblique de la nativité ou la symbolique du coffre liée au féminin dans toute une série de situations littéraires et picturales. Sa conclusion, au terme de ce parcours à la fois ethnographique, livresque et géographique c’est qu’il y a bien une universalité de la polarisation des sexes, même s’il reste loisible de considérer celle-ci comme arbitraire, différente de la biologie, un peu comme on parle de l’arbitraire des signes linguistiques par rapport à la réalité qu’ils désignent. Emmanuel Désveaux soupçonne les théories du genre de se comporter à la manière du marxisme ou du structuralisme dans les années 60-70, exerçant une forme d’impérialisme intellectuel qui s’imposait à toutes sortes de disciplines différentes. Sous la thématique du genre, il craint – je cite « que ne se nichent des dispositifs théoriques à fort contenu idéologique ».

En Amérique la tribu indienne des Meskwaki, également appelés Fox , les Renards , du fait de leur goût prononcé pour la couleur ocre dont ils s’enduisent le visage et le corps, et qui vivent aujourd’hui en Iowa, pratiquent la liturgie du « paquet cérémoniel du hibou », un sac contenant des objets de pouvoir, dépouilles ou fragments de dépouilles animales et artefacts divers symbolisant une sorte de texte, à la fois cosmologique, mythique et liturgique, un texte qui rassemble à lui tout seul les grands thèmes de la pensée sauvage amérindienne et constitue ainsi un accès direct à sa conception de la dualité sexuelle.

Le texte rapporte l’épopée d’un couple « primordial » composé d’un homme et d’une femme qui subissent ensemble une initiation destinée notamment à leur faire comprendre le langage des hiboux, animal totémique par excellence. Leurs aventures illustrent la parité sexuelle, et montre que la relation entre les sexes, par définition synonyme de différence s’avère être celle qui véhicule le plus grand nombre de représentations, de « sollicitations du registre rituel », en tant que première des relations sociales. Black Rainbow et Deer Horn , le couple porte des noms paradoxaux qui sont à eux seuls tout un programme, notamment Deer Horn , celui de la femme, qui signifie « Corne de cerf » alors que la chasse est l’activité masculine par excellence, mais ce qui est ainsi désigné, c’est le rôle des femmes dans le portage du gibier qui, s’agissant du cerf, peut se faire à l’aide de ses cornes. Deer Horn exprime donc la complémentarité fonctionnelle des deux sexes dans l’activité primordiale qu’est la chasse.

Ce dualisme se décline à tous les moments de la vie sociale et apparaît, au terme des descriptions de l’anthropologue comme un élément fondamentalement structurant, qui rythme par exemple l’alternance des saisons sous le régime hivernal et estival. Les femmes doivent ainsi se tenir à l’écart de certaines cérémonies en hiver alors que leur présence est explicitement requise en été. Et surtout le dualisme s’incarne jusque dans le rang acquis à la naissance, selon un principe qui assigne à chaque individu sa place dans la lignée en fonction d’une nomenclature binaire qui transcende même les appartenances claniques.

En Europe, le motif canonique de la nativité dans la culture chrétienne illustrerait selon l’auteur, tout comme d’autres thèmes iconographiques et poétiques, une valorisation de la femme en tant que telle, qui fait que la différence sexuelle est encore plus prononcée en Occident qu’en Australie ou en Amérique. Un héritage qu’il convient d’avoir à l’esprit quand le combat légitime pour l’égalité des sexes bascule dans l’indifférenciation des identités de genre.

Jacques Munier

cd
cd

Revue Les Cahiers dynamiques N°57 Dossier L’interculturalité (Erès)

Revue professionnelle de la Protection judiciaire de la jeunesse

http://www.editions-eres.com/parutions/education-et-formation/cahiers-dynamiques-les-/p2896-interculturalite-l-.htm

Dans son édito Dominique Youf rappelle à quel point les travailleurs sociaux sont confrontés quotidiennement à la diversité culturelle. Face à cette réalité, le modèle français d’intégration semble s’essouffler. Sans pour autant se rabattre sur le modèle multiculturaliste qui risque d’enfermer les communautés sur elles-mêmes, le dossier propose des pistes pour que soient davantage prises en compte la diversité culturelle et la différence, qu’elle soit ethnique ou liée au genre

Un grand entretien avec Marcel Gauchet

Plutôt qu’à la notion de multiculturalisme on préfère se référer ici à celle d’interculturalité, qui suggère l’échange et l’interaction sociale et le passage d’une conception essentialiste à une conception dite « existentialiste »

Comment l’interculturel bouscule les cultures

Gilles Verbunt

Travail social auprès des populations migrantes

et interculturalité

Claudio Bolzman

Entretien avec Rose Sita

Propos recueillis par Bernard Guzniczak

Identité et culture

Dalila Belgacem

l ’ i n t e r c u l t u r a l i t é a u q u o t i d i e n

La compétence interculturelle de l’éducateur

Nosr-Eddine Seghili

Se confronter à l’intime et à la culture de l’autre

Elian Djaoui

Le thème et la version : traduction, interprétation

Christian Leclerc

t a b l e r o n d e

Cultures créoles et parentalité

Céline Matuszak

p a r t e n a r i a t e t o u v e r t u r e

Le réseau Romá

Aurélien Dierckens

Des roms dans l’entre-deux

Bernard Guzniczak

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......