LE DIRECT

Les filles de rêve / Revue Hermès

4 min
À retrouver dans l'émission

Alain Corbin : Les filles de rêve (Fayard) / Revue Hermès N°69 Dossier Sexualités (CNRS Editions)

corbin
corbin

Une chronique pour retarder la fin de l’été… en plongeant dans l’imaginaire amoureux des femmes rêvées, figures mythiques ou légendaires qui nourrissent les fantasmes d’amour fou. Alain Corbin en a rassemblé une vingtaine, de Diane chasseresse à Aurélia, en passant par Yseut, la Béatrice de Dante ou Laure, dont le regard dévorait le cœur de Pétrarque. Toutes opposent au désir l’image d’une inaccessible beauté, souvent figée pour l’éternité par-delà une mort précoce, et toutes ont anticipé leur destin céleste ou leur postérité littéraire en illustrant ici-bas la vie rêvée des anges. Certaines d’entre elles furent bien réelles, même nimbées d’un érotisme impalpable et onirique, comme celle qui inspira le personnage féminin du Grand Meaulnes et dont un poème de jeunesse d’Alain-Fournier, intitulé À travers les étés , nous révèle la nature solaire : « Attendue, vous êtes venue, une après-midi chaude dans les avenues, sous une ombrelle blanche… avec, dans vos cheveux, tous les étés du Monde. »

C’est la même qui s’avance sur la couverture du livre, sous le pinceau de Claude Monet. Les peintres et les sculpteurs ont campé à l’envi ces figures diaphanes qui abritent et ensorcellent les rêves. Pas étonnant puisqu’elles sont intimement liées au végétal, aux éléments naturels. À propos de Daphné, Alain Corbin évoque sa métamorphose en laurier pour fuir les assauts d’Apollon, un instant fixé pour l’éternité par Le Bernin. La métaphore se prolonge en écho dans la métonymie de Laure et du laurier, chantée dans les Canzionere de Pétrarque. Une « belle plante », dit-on communément pour désigner une belle femme. Quelque chose est resté de cet imaginaire floral dans la conscience collective.

Vierge mortelle à l’immortelle postérité, la fille de rêve entretient avec l’élément aquatique une relation privilégiée. À Ophélie, personnage secondaire de la tragédie d’Hamlet qui avoue l’aimer, son frère Laërte recommande de rester « en retrait du danger du désir ». Chez cette figure archétypique, nous dit Alain Corbin « le drame atteint la raison en libérant la poésie ». « Loin de se lamenter, elle chante ». Et accrochée à un saule, arbre de malheur, couverte – je cite Shakespeare « de bizarres guirlandes de renoncules, d’orties blanches, de pâquerettes et de ces digitales pourpres auxquelles nos bergers libertins donnent un vilain nom mais que nos chastes filles appellent doigts des morts », elle tombe dans la rivière « pareille à quelque ondine qui retrouve son élément ». Gaston Bachelard, dans l’intuition sûre qui le guide à travers l’eau et ses sortilèges, dira d’Ophélie qu’elle est « rendue à elle-même dans son élément », où elle « pouvait trouver enfin la paix et la liberté ». « L’eau est l’élément de la mort jeune et belle » ajoute-t-il, et « la mort dans une eau calme a des traits maternels ». On peut résumer la fortune picturale de cette image sublime de noyée (Léopold Burthe, J. E. Millais, Odilon Redon) dans les termes du tout jeune Rimbaud : « Sur l’onde calme et noire où dorment les étoiles / La blanche Ophélia flotte comme un grand lys ».

Mais c’est sans doute Cervantès qui, en ironisant et détaillant la quintessence du rêve a dit le mieux, avec Dulcinée, la vérité du fantasme : « Tu crois peut-être – dit Don Quichotte à Sancho Panza – que les Amaryllis, les Philis, les Sylvies, les Dianes, les Galatées et tant d’autres noms qui remplissent les livres étaient des femmes en chair et en os, aimées par ceux qui ont chanté leurs louanges ? Non, certes la plupart du temps ils les ont inventées pour servir de sujet à leurs poésies, et pour qu’on les croie fous d’amour ou capables de l’être. »

Jacques Munier

hermès
hermès

Revue Hermès N°69 Dossier Sexualités (CNRS Editions)

Les sexualités sous l’angle de la communication et dans l’espace public, alors que les débats se multiplient sur la prostitution et la pénalisation du client, le mariage pour tous, le droit à l’avortement, l’homophobie en Afrique et en Russie…

Au sommaire

Étienne Armand Amato, Fred Pailler et Valérie Schafer Sexualités et communication

Sélection bibliographique

I. Dire, ne pas dire Introduction

Pierre Grosdemouge Manuels, techniques et métaphores (encadré)

Bernard Valade Pudeur ambiguë. Des Anciens aux Modernes

Régis Schlagdenhauffen Parler de sexualité en entretien. Comment rendre publics des propos privés

Natacha Chetcuti Autonomination lesbienne avec les réseaux numériques (encadré)

Mélanie Lallet Penser l’invisible : la sexualité dans les séries animées françaises pour enfants (encadré)

Mélanie Gourarier Le (mauvais) genre de l’Internet. Séducteurs des rues/séducteurs de la Toile

Juremir Machado da Silva Sexualité médiatique chez Michel Houellebecq (encadré)

Philippe Combessie Amours plurielles et communication. Dettes, contre-dettes et jalousie constructive

Senzo M. La communication codifiée du BDSM (encadré)

Francesca Poglia Mileti, Michela Villani, Brikela Sulstarova, Laura Mellini et Pascal Singy Sexualité, secrets et séropositivité : la difficulté de dire et de parler (encadré)

Myriam Joël-Lauf Conduites sexualisées et pouvoir dans les prisons de femmes

II. Effets et reflets médiatiques Introduction

Keivan Djavadzadeh Les politiques sexuelles du blues (encadré)

Éric Dacheux L’amour est-il toujours enfant de bohème ? (encadré)

Claire Blandin Les discours sur la sexualité dans la presse féminine : le tournant des années 1968

Magali Bigey 50 nuances de Grey : du phénomène à sa réception (encadré)

Pierre Musso « Bunga bunga » berlusconien et vélinisme néo-télévisuel

Céline Morin Sexualité et redistribution des pouvoirs dans les séries américaines

Lucia Granget Transgression et banalisation du sexe dans la publicité sur Internet (encadré)

Karine Espineira La sexualité des sujets transgenres et transsexuels saisie par les médias

Pascal Robert Peut-on en rire ? Le Bandard fou de Moebius : sexe, humour et incommunication (encadré)

Émilie Lechenaut Pédagogie du manga érotique (encadré)

Johann Chateau-Canguilhem Corps et espaces cyberérotiques

Pascal Lardellier Le « cyber-onanisme », une sexualité technicisée et individualisée (encadré)

Florian Voros La régulation des effets de la pornographie

Gustavo Gomez-Mejia La pornographie amateur au prisme des « réseaux sociaux » (encadré)

III. (D)ébats et (dé)libérations publics Introduction

Paul Rasse Sexualité et communauté familiale, le regard de l’anthropologie

Stéphanie Kunert La querelle de la « nature »

Maxime Cervulle La sexualisation normative de l’espace public

Arnaud Alessandrin et Yves Raibaud Espaces homosexuels dans la ville (encadré)

Jean-Philippe De Oliveira De la légitimité de l’État à communiquer sur la sexualité. Le cas des campagnes de prévention du sida entre 1987 et 2007

Gabriel Girard Les controverses sur le risque du sida chez les gays et la question de la normalisation de l’homosexualité (encadré)

Marion David Les antagonismes autour du phénomène prostitutionnel

Marion Dalibert et Nelly Quemener Femen, l’émancipation par les seins nus ?

Thierry Paquot Le tourisme sexuel, destinations rêvées et réelles... (encadré)

Alain Giami La sexologie en débat (entretien)

Éric Przyswa et Franck Guarnieri Viagra 2.0 et contrefaçon : risques et controverses (encadré)

Lucie Nayak Paradoxe et conf lits autour de la sexualité des personnes « handicapées mentales » en institution spécialisée

Pour conclure Dominique Wolton Quarante ans après le Nouvel Ordre sexuel

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......