LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Rien n’est fini tout commence / Revue Initiales

5 min
À retrouver dans l'émission

Gérard Berréby & Raoul Vaneigem : Rien n’est fini tout commence (Allia) / Revue Initiales N°4 Dossier Monte Verità

berréby
berréby

C’est l’entretien qu’on attendait tous, un entretien au long cours, mené par l’éditeur auquel Wikipédia prête – sans plus – « une sensibilité situationniste » et dont la notice nous apprend que c’est en achetant les livres publiés par Gérard Lebovici – dont ceux de Guy Debord – que lui est venue l’envie de fonder la belle maison qu’il dirige aujourd’hui, Allia. Laquelle notice rappelle à toutes fins utiles que son premier ouvrage publié fut l’incommodante litanie des Inscriptions de Louis Scutenaire, compagnon de route et inspirateur des surréalistes belges, ceux-là même dont la revue Les Lèvres nues accueillera le texte-programme signé Debord-Wolman sur le détournement – des images, des slogans et des textes dans une intention subversive. Quant à Raoul Vaneigem, qui s’est toujours refusé à l’exercice de l’interview, même quand on l’abordait par ses livres sur les mouvements hérétiques de résistance au christianisme en espérant secrètement lui arracher quelques confidences sur les années « situ », il se livre ici sans fard et en détail, pour la première fois publiquement.

Au milieu d’une belle moisson de livres sur l’Internationale situationniste, voici donc la pièce maîtresse. Elle est animée par tout un appareil documentaire de tracts, dessins, textes, photos, ainsi que des couvertures ou pages de la revue de l’IS – là il faut préciser que c’est la revue Internationale situationniste qui a donné naissance au groupe du même nom – et même des « inscriptions » et graffitis qui campent une époque ayant abouti à la déflagration de mai 68. Laquelle apparaît du coup comme un épisode, voire le chant du cygne de cette mouvance joyeuse, iconoclaste mais résolument réfléchie qui a préparé en sourdine les « événements ». Les situs , au milieu de l’allègre, parfois bouffon débordement idéologique et partisan du joli mois, entre maos, trotskystes, anars et autres groupuscules, se voyaient comme une « tête de pont ». Est-ce qu’une « tête de pont » se préoccupe de ses arrières ? D’ailleurs, parmi les références de l’ami Debord figurait à son corps défendant le cardinal de Retz qui laisse tomber du haut de son Grand Siècle : « L’on a plus de peine, dans les partis, à vivre avec ceux qui en sont qu’à agir contre ceux qui y sont opposés. »

On saura tout sur les origines du mouvement côté Raoul, sur le sentiment de la haine de classe éprouvé par le jeune Vaneigem, instruit en cela par un père syndicaliste et humaniste comme par l’exemple, l’apprentissage subséquent de la lutte du même nom, la mémoire fraiche des conflits sociaux meurtriers dans sa Belgique natale, la résistance à l’occupation allemande où ce père prit toute sa place, l’accointance avec les membres du cercle du Libre examen qui publiaient une revue – encore une – ouvrant ses pages à Lucien Goldmann ou Jean-Paul Sartre, et où l’on se réunissait « pour étudier l’histoire de surréalisme, tout en buvant » Question de Gérard Berréby : « Discussion et alcool ». Réponse : « j’ai retrouvé plus tard la même conjugaison chez les situationnistes ».

La rencontre avec Guy Debord fut orchestrée par le philosophe marxiste hétérodoxe Henri Lefebvre, qui venait de publier sa « Critique de la vie quotidienne » – un thème qui deviendra le mot d’ordre des situs – et auquel Vaneigem avait envoyé ses Fragments pour une poétique dans lesquels il essayait de « mélanger poésie et agitation populaire ». Réservé quant à son destin éditorial, le philosophe le renvoie à – je cite « un ami à qui je l’ai montré, qui serait intéressé à l’idée de vous rencontrer ». La rencontre rue Saint Martin à Paris révèle des affinités électives qui ne feront que se confirmer à tous les étages. « La radicalité n’est pas récupérable par l’idéologie, mais, en revanche, elle peut nourrir toute une idéologie ». Ces mots de Raoul Vaneigem trouvent chez Guy Debord un écho durable.

Difficile de résumer la suite, près de 400 pages d’entretien et de dérives multiples, images à l’appui, le voisinage en douce de Socialisme ou barbarie , le mouvement des occupations baptisé par la société du spectacle « Mai 68 », et pour finir une conclusion en guise de coda , à propos de l’autogestion de la vie quotidienne, « pour ceux qui ne sont pas résolus d’agoniser dans la pauvreté croissante de l’être et de l’avoir » : « Rien n’est fini tout commence ».

Jacques Munier

brun2
brun2

Eric Brun : Les situationnistes, une avant-garde totale (CNRS Editions)

janover
janover

Louis Janover : Surréalisme et situationnistes au rendez-vous des avant-gardes (Sens & Tonka)

lucar,no
lucar,no

Xavier Lucarno : Histoire désinvolte du situationnisme (Sens & Tonka)

hussey
hussey

Andrew Hussey : Guy Debord, la société du spectacle et son héritage punk (Globe)

initiales
initiales

Revue Initiales N°4 Dossier Monte Verità

Pour sa quatrième livraison la revue éditée par l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Lyon ne traite pas d’un artiste ou d’un auteur mais d’un lieu, la colline de la Monescia qui surplombe Ascona sur les bords du lac Majeur, où une communauté du nom de Monte Verità s’installa en 1900 et pour vingt ans environ… et d’ une aventure intellectuelle et artistique ou l’on retrouve les psychologues Otto Gross et Carl Gustav Jung ; les danseurs et chorégraphes Rudolf Laban, Mary Wigman et Isadora Duncan, précurseurs de la danse contemporaine le musicien et compositeur Emile Jacques-Dalcroze les écrivains Herman Hesse, Thomas Mann et Erich Maria Remarque les philosophes Martin Buber et Rudolf Steiner…

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......