LE DIRECT
Svetlana Alexievitch

Svetlana Alexievitch

1h30
À retrouver dans l'émission

Quelques jours après s'être vu décerner le Prix Nobel de littérature « pour son œuvre polyphonique, mémorial de la souffrance et du courage à notre époque », Svetlana Alexievitch évoquait l'ensemble de son œuvre au Théâtre de l'Odéon, à l'invitation de France Culture.

Svetlana Alexievitch
Svetlana Alexievitch Crédits : Elke Wetzig - Wikimedia Commons

Née en 1948 à l'Ouest de l'Ukraine, dans une famille d'enseignants, Svetlana Alexievitch a suivi des études de journalisme à Minsk, avant d'enseigner l'histoire et de travailler pour divers journaux et revues. Au milieu des années 80, elle entame une pratique d'écriture singulière qui vise, comme elle le revendique, à élargir le domaine de la littérature : elle enregistre sur un magnétophone des heures de témoignages de personnes avec lesquelles elle s'entretient, puis procède par collage de citations. C'est cette même technique qu'elle utilise dans tous ses ouvrages sur la Grande Guerre (Derniers témoins), la guerre d'Afghanistan (Le cercueils de zinc), la catastrophe de Tchernobyl (La Supplication) ou l'Union Soviétique (La Fin de l'homme rouge). C'est aussi bien ce mode singulier de production de littérature que la très grande valeur des mémoires ainsi recueillies que les jurés du Nobel ont récompensé en 2015.

Enregistré en novembre 2015 dans la grande salle de l'Odéon-Théâtre de l'Europe, cet entretien avec Svetlana Alexievitch est entrecoupé par deux lectures d'extraits de son œuvre par le comédien Feodor Atkine.

Intervenants
  • Auteure et journaliste Biélorusse
  • Journaliste, professeur associé à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et directeur du journal AOC et producteur de l'émission "La Suite dans les idées" sur France Culture
  • Comédien
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......