LE DIRECT
Illustration inédite de Rose Fistedepute, atelier Joann Sfar aux Beaux-Arts de Paris

La grève du genre

59 min
À retrouver dans l'émission

Clémence Allezard s'intéresse au genre en tant qu'expérience : essayer, façonner, habiter son corps dans la plasticité du genre est une performance, qui noue l'individu au collectif. Une création sonore disponible au double format : quatre épisodes disponibles à l’antenne et en podcast original.

Illustration inédite de Rose Fistedepute, atelier Joann Sfar aux Beaux-Arts de Paris
Illustration inédite de Rose Fistedepute, atelier Joann Sfar aux Beaux-Arts de Paris Crédits : Rose Fistedepute

Une Expérience signée Clémence Allezard, réalisée par Angélique Tibau.

Teresa de Lauretis utilise le terme d’"expérience" pour désigner le processus par lequel la subjectivité est construite par tous les êtres sociaux. Plus précisément, elle définit "l’expérience" comme :

un complexe de significations, d’effets, d’habitudes, de dispositions, d’associations et de perceptions qui résultent de l’interaction sémiotique entre soi et le monde extérieur. Cette "expérience" se reformule continuellement pour chaque sujet, selon son engagement dans la réalité sociale, une réalité qui inclut – et ce, de manière centrale pour les femmes – les relations sociales de genre. 

-- Teresa de Lauretis, Théorie queer et cultures populaires – De Foucault à Cronenberg, p. 76, éd. La Dispute, 2007, traduction Sam Bourcier

On fabrique du genre, de la féminité, de la masculinité, à longueur de journée et de conversations, au bureau, à l’école, dans l’intimité, sur un dancefloor, ou au supermarché. Plus ou moins selon la situation, selon "qui on est", selon qu’on est queer ou hétéro. Tantôt c’est la féminité qui sera valorisée, tantôt des données viriles, tantôt carrément la "déviance", qu’il faudra performer. Pour être audible, crédible, pour avoir le job. On performe, on fait apparaître un corps, féminin, masculin, autre. Cette performance inhérente aux interactions sociales produit de la valeur, difficile à quantifier, une valeur dont est souvent dépossédé·e... Car qui l’extrait ? A moins qu’on la monnaye, soi-même, littéralement. Cette expérience radiophonique s’attache à révéler le genre comme fiction, construction, comme leurre, certes, mais un leurre de valeur. 

Quand je suis arrivée à Paris, ma féminité se résumait à quelques accessoires d’utilité professionnelle.

Virginie Despentes, King Kong Théorie, p. 10, éd. Grasset, 2006

On peut être coincé·e dans un genre, on peut en jouer, s’en débarrasser le temps d’un atelier, on peut tenter d’épuiser le genre. On peut "l’occuper". En faire son gagne-pain, sciemment récupérer la valeur. En faire la grève ? Cette expérience fait apparaître des corps, des corps-fictions, palimpsestes, interrogations sur le genre et ce qu’il vaut, mais surtout des corps qui se façonnent collectivement.  

Illustration inédite de Rose Fistedepute, atelier Joann Sfar aux Beaux-Arts de Paris
Illustration inédite de Rose Fistedepute, atelier Joann Sfar aux Beaux-Arts de Paris Crédits : Rose Fistedepute

ECOUTER LES 4 EPISODES

Episode 1 : KINGS

Le genre comme performance, en immersion dans un Atelier drag-king, où l’on apprend à revêtir le costume masculin, à marcher autrement, à expérimenter une certaine occupation de l’espace, physique et sonore. Avec Louis(e) Deville et les participant·e·s.

Écouter
11 min
KINGS

Episode 2 : JOYCE : "Je suis un corps de prothèses amovibles"

Je voudrais pouvoir me dire autant faussement biologique qu’authentiquement synthétique, c’est à dire aucunement authentique, c’est à dire en somme tout ce que je suis depuis ma naissance : un tissu organique de mensonges. [...] Je suis un corps de prothèses amovible. 

-- Strap on, texte de Joyce Rivière 

Joyce Rivière est une poétesse trans butch. Elle se raconte, de son strap-on bleu comme ses yeux à son écriture, pour survivre à la violence des assignations et "dessiner des cartographies dans le monde". 

Écouter
16 min
JOYCE

Episode 3 : BURN OUT

Le collectif de chercheur·e·s qui pratiquent l’auto-enquête nous disent "le genre comme travail", non exclusif du genre comme performance. Cette métaphore permet de penser la valeur produite par nos genres performés, valeur dont, dans une société capitaliste, nous sommes spolié·e·s.

Écouter
14 min
BURN OUT

Episode 4 : UNE NUIT AVEC MAT

Mat est travailleuse du sexe, elle vit à Berlin. Ses clients sont des hommes, elle se définit comme "gouine fem", c’est à dire qu’elle est lesbienne, et que sa performance de genre est féminine.

Écouter
22 min
UNE NUIT AVEC MAT

Bibliographie

  • Paul B. Preciado, Testo Junkie, éd. Grasset, 2008
  • Judith Butler, Trouble dans le genre, éd. La Découverte, 2005
  • Silvia Federici, Caliban et la sorcière : Femmes, corps et accumulation primitive, éd. Entremonde, 2017
  • Silvia Federici, Le capitalisme patriarcal, éd. La Fabrique, 2019
  • Teresa de Lauretis, Théorie queer et cultures populaires – De Foucault à Cronenberg, éd. La Dispute, 2007, traduction Sam Bourcier
  • Sam Bourcier, Queer zones, Editions d'Amsterdam, 2018 (réed.)
  • Virginie Despentes, King Kong Théorie, éd. Grasset, 2006
  • Monique Wittig, La pensée straight, Editions d'Amsterdam, 2001 (rééd. 2018)
  • Monique Wittig, Le corps lesbien, éd. Minuit, 1972
  • Susan Sontag, Camp performance, éd. Penguin Modern Books, 1994
  • Roger Fiorelli, Michela Baldo et Rachele Borghi, Il re nudo. Per un archivio drag king in italia (Le roi nu. Pour une archive drag king en Italie), Edizioni ETS, 2014
  • "Love for sale" D’Eva Pendleton dans Whores and Other Feminists de Jill Nagle, éd. Psychology Press, 1997
  • Leslie Feinberg, Stone Butch Blues, éd. Hystériques & Associé·e·s, à paraître en 2019 

Pour aller plus loin

Générique

Avec : Louise Deville, Joyce Rivière, Mat Sergent, Gianfranco Rebucini, Sam Bourcier, Adel.e Cornet et Roger Fiorelli

Prise de son, mixage : Pierrick Charles

Réalisation : Angélique Tibau

Un podcast original en quatre épisodes de Clémence Allezard, disponible également à l'antenne.

Remerciements : un grand merci à Emily Loison de Olala Party, organisatrice de l’atelier drag king  au Studio Bleu (Paris, IXe arrondissement).

L’Expérience de France Culture et les Beaux-Arts de Paris

Pour chaque numéro de L'Expérience, un.e étudiant.e de l’Atelier de Joann Sfar des Beaux-Arts de Paris propose une illustration inédite. Inspiré.e par l’écoute, il ou elle réalise un dessin qui complète le geste de l’auteur du documentaire de création.

Cette illustration est signée Rose Fistedepute, dont les images sont à retrouver sur Twitter : @rosefistdepute et sur Instagram : @fistedepute

Rediffusion de l'émission du 2 juin 2019

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Production déléguée
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......