LE DIRECT
Takehisa Ken (à gauche) et Sakamoto Hiromichi (à droite)

Soramimi, l’illusion sonore

59 min
À retrouver dans l'émission

Cédric Dupire et Gaspard Kuentz signent une Expérience tokyoïte, auprès d'un violoncelliste qui sort de l'ordinaire : Sakamoto Hiromichi. Radicale et improvisée, sa musique est au cœur d'une traversée sonore très urbaine qui trouble, confond, efface les souvenirs de celui qui écoute. En fond, Tokyo.

Takehisa Ken (à gauche) et Sakamoto Hiromichi (à droite)
Takehisa Ken (à gauche) et Sakamoto Hiromichi (à droite) Crédits : Studio Shaiprod

Une création radiophonique de Cédric Dupire et Gaspard Kuentz réalisée par Nathalie Battus, avec le violoncelliste Sakamoto Hiromichi.

Cédric Dupire et Gaspard Kuentz (Studio Shaiprod) sont réalisateurs, ensemble ils sont auteurs de plusieurs films. Il y a dix ans, ils ont travaillé avec le musicien japonais Sakamoto Hiromichi, pour leur premier film co-signé, We Don't Care About Music Anyway… (2009) :

Comment provoquer le réveil de la mémoire ? La musique a naturellement une grande facilité à réveiller la mémoire des sentiments. Mais moi, je cherche à provoquer la confusion. En réveillant une quantité énorme de souvenirs chez l’auditeur… Et en exacerbant la confusion de cette mémoire… Tout va vers l’effacement.

Sakamoto Hiromichi

Tokyo vue d'en haut
Tokyo vue d'en haut Crédits : Studio Shaiprod

Tokyo, son immensité, son trafic, ses grandes galeries commerçantes, ses décharges. Tokyo, une ville qui crée aussi vite qu’elle détruit.

Parmi ses millions d’habitants, le violoncelliste Sakamoto Hiromichi habite une petite maison tenant à peine debout, qui semble avoir échappé au perpétuel renouvellement de l’espace urbain. 

Sa musique, radicale et improvisée, allie un côté bruitiste avec la manipulation d’objets sur le violoncelle, et un côté très mélodique où il cherche une forme de mélancolie universelle. Si ces deux approches peuvent sembler diamétralement opposées, il parvient à les faire dialoguer et à créer un langage nostalgique qui stimule la mémoire des auditeurs. Un retour aux racines du geste musical qui prend sa source dans l’environnement sonore du musicien.

Sakamoto Hiromichi
Sakamoto Hiromichi Crédits : Studio Shaiprod
Une platine
Une platine Crédits : Studio Shaiprod

Générique

Musique : Sakamoto Hiromichi

Musique additionnelle : Jacob Stambach

Musiques et éléments sonores extraits du film We Don’t Care About Music Anyway… de Cédric Dupire et Gaspard Kuentz

Voix : Julien Allouf

Prise de son studio :  Stéphane Desmond

Mixage : Alain Joubert

Réalisation : Nathalie Battus

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......