LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Antoine, garde-forestier

55 min
À retrouver dans l'émission

Garde-forestier : 25 ans passés le nez en l’air, à observer la cime des arbres

L’HEURE DU DOCUMENTAIRE : Et si on changeait de la terre à la mer ? Un documentaire d’Amaury Chardeau et Gilles Davidas, rediffusion de Sur les Docks du 3 avril 2007

Je suis garde forestier
Je suis garde forestier Crédits : Wikipedia

Chaque matin, il rejoint un monde de silence. Il quitte sa femme pour aller arpenter, seul, les allées désertes et la semi-obscurité humide des sous-bois. Des heures, des saisons entières à regarder la nature pousser, à scruter la cime des arbres ou leur écorce pour repérer un sujet malade, à mesurer et ausculter les troncs, à planter et dégager les chênes entre les ronces, à creuser les fossés de drainage pour faciliter la régénération. Antoine est garde-forestier en Bourgogne, dans l'Yonne. Depuis vingt-cinq ans, il veille sur plusieurs centaines d'hectares d'une forêt privée. Avec la fin de l'hiver, il va prendre sa retraite, à 62 ans. A deux heures de Paris, l'Yonne est un département austère. La forêt s'y déroule en hautes murailles sombres de part et d'autre des routes nationales. La pluviométrie constante de l'endroit à donné son nom au pays local, la Puisaye, terre plutôt pauvre au regard de la Forterre voisine et ses étendues agricoles. Antoine y est arrivé il y a une trentaine d'années. Né en Picardie dans une famille d'agriculteurs, il est alors à la recherche de terres à exploiter avec sa femme, Marie-Françoise. Après quelques années à la tête d’une ferme, ils doivent abandonner, faute de rendements suffisants.

"Je marque les taillis, j'observe la cime des arbres. On coupe pas pour dire de couper ; on coupe en essayant de raisonner ce qu'on fait. On ne met pas une forêt à nu, on essayer de la cultiver."

Antoine trouve ensuite ce poste de garde-forestier tandis que Marie-Françoise est employée au collège de Saint-Fargeau, la commune voisine. Depuis, les années ont passé. Les quatre enfants du couple se sont mariés et sont partis vivre dans des villes loin de là. Antoine lui, s'est fait à cette vie atypique, comme il est, dit-il, capable de se faire à tout. A ces heures sans paroles, à ce dialogue étrange avec la forêt. Il y a une forme d'humilité dans cette acceptation. Lui qui, insiste-t-il, n'est pas un "intellectuel" aurait pu choisir une autre vie mais la forêt correspondait à son désir de voir, concrètement, le fruit de son travail. Je le connais depuis toujours, ou presque. C'est dans ces arbres que petit, j'ai découvert la nature et construit mes premières cabanes. Né et élevé à Paris, la campagne était pour moi un terrain de jeu, quelques semaines l'été ou l'hiver, le temps des vacances scolaires. Antoine incarnait alors pour moi ce monde rural, étrange et mystérieux. Enfant, je l'observais avec fascination parler, sans porter attention aux mouches qui se posaient sur son visage, imperturbable comme un cheval. Aujourd'hui avant de prendre sa retraite, il a accepté de me parler de lui et de la forêt. Pendant une heure, nous l'écouterons donc sur cette existence dont une page se tourne. Nous le suivrons dans les bois, mais aussi dans ses moments de repos, chez lui avec sa famille ou lors de la visite d’amis. Ainsi se dessinera son portrait, mais aussi celui de cette nature qu'il habite et qu'il aime. Une réflexion aussi, sur la solitude et les sociabilités rurales. Pour cela, nous croiserons sa parole avec celle de Marie-Françoise , sa femme, de Samuel , son plus jeune fils qui travaille aujourd'hui à l'Inra de Dijon, de René et Max , deux de ses amis ainsi que de bûcherons qu'il côtoie dans les forêts de Puisaye. Producteur coordonnateur : Pierre Chevalier Producteur délégué : Amaury Chardeau Réalisation : Gilles Davidas

L'équipe
Avec la collaboration de
Coordination
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......