LE DIRECT

Les Reconstitueurs

55 min
À retrouver dans l'émission

L’HEURE DU DOCUMENTAIRE : Et si on changeait de fond sonore ? Un documentaire d’Alain Lewkowicz et Guillaume Baldy, rediffusion de Sur les Docks du 5 juin 2009.

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/09/ab9701d8-1d8d-102e-80a0-fcfcfc001444/838_465120717-photo.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Les membres du RBORN" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/09/ab9701d8-1d8d-102e-80a0-fcfcfc001444/838_465120717-photo.jpg" width="400" height="300"/>
Les membres du RBORN
Ce vendredi 5 juin, Barack Obama arrive en France pour participer aux cérémonies anniversaires du débarquement en Normandie. Ces combats de la Seconde Guerre Mondiale sont toujours l’objet de multiples célébrations. Ici, il sera question non de célébrations, mais de reconstitutions. Qu’ils se passionnent pour Rome, le Moyen Age, le XVIIe, le XVIIIe, la Guerre de Sécession, les grands conflits du XXème siècle, en Europe ou aux Etats-Unis, ils sont des centaines de milliers à se donner le titre de « reconstituteurs » ou « reconstituants ». L’activité est relativement nouvelle en France ; elle s’inspire des concepts anglais et américains de living history et de reenactement qui voient le jour à la fin des années 70, au confluent de l’archéologie, de l’histoire, du théâtre de rue et du spectacle vivant. L’objectif est d’évoquer un événement, une époque ou un mode de vie en s’appuyant sur un environnement matériel reproduisant avec exactitude celui de la période concernée (vêtements, mobilier, armement…), et ce dans un esprit de convivialité. Les guerres de clochers, néanmoins, sont légion : les extrémistes reprochent souvent à des groupes moins pointus d'altérer l'image de l'époque considérée, voire même d'en donner une trop négative. Certains reconstituteurs, il est vrai, veulent s'immerger le plus possible dans l'univers qu'ils souhaitent représenter et essayent ainsi de parler et réagir dans le « style » de l'époque, poussant leur passion jusque dans la lecture quotidienne des journaux et des gazettes de l’époque. Pas de place pour l’à peu près, l’approximation et l’anachronisme. On s’habille, on parle, on pense comme, on se prend pour en refaisant les mêmes gestes. Des critères d’âge et de corpulence sont parfois même exigés. Le général Leclerc libérant Paris ne saurait se montrer sous les traits d’un septuagénaire ventripotent d’un mètre cinquante. Et que dirait-on d’un Napoléon d’un mètre quatre-vingt dix ? Mais, au fond, la minutie n’est pas la motivation unique de ces historico-maniaques. Les meuvent aussi le respect des vétérans, le désir de comprendre, sous les apparences, les mystères de l’héroïsme et surtout les valeurs de temps différents du nôtre. Les reconstituteurs aiment enfin que l’exercice de mémoire débouche sur la magnificence, l’exaltation. C’est à Coolus, dans la Marne, qu’une petite unité du 503ème Régiment d’Infanterie Parachutiste Airborne a établi, le temps d’un week-end, son camp de base. Héros du Pacifique et des débarquements de Provence et de Normandie, les Airbornes y sont « reconstitués ». Nous sommes en 1944, quelque part dans la jungle japonaise mais en fait à quelques kilomètres de Châlons-en-Champagne. Avec les reconstitueurs du groupe RBORN : Thibaut Thierart , alias Lapin ; Cédric Bedigi , alias Blase ; Vincent Trotoux , alias Caporal Hightway ; François Claudel , alias Chocus ; Rémi Martin , alias Rémi Martin ; Stéphane Martin , alias l'Indien ; Paul Cher , président de l'Association des anciens combattants de Châlons-en-Champagne ; Michaël Lohrer , le sergent du groupe qui à l'occasion des commémorations du 8 mai 1945 reconstituait la vie des GI's du 503ème Régiment d'Infanterie Parachutiste en opération dans le pacifique en 1944. Producteur coordonnateur : Jean Lebrun Producteur délégué : Alain Lewkowicz Réalisation : Guillaume Baldy

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......