LE DIRECT

Strate sonore Belleville La Villette – La Cité Palimpseste

54 min
À retrouver dans l'émission

L’HEURE DU DOCUMENTAIRE : Et si on changeait de fond sonore ?
Un documentaire de Christian Rosset, Monique Burguière et Gislaine David, rediffusion de L'Atelier de Création Radiophonique du 26 février 1995.

Le Pont-Levant du Chemin de fer aux abattoirs Paris XIXe
Le Pont-Levant du Chemin de fer aux abattoirs Paris XIXe

La Cité palimpseste

Tout a commencé en 1989 par une commande qu’Alain Veinstein avait passée (pour Les Nuits magnétiques) à divers compositeurs de musique et de radio. L’idée était d’aller sur les lieux avec un Nagra et d’enregistrer tous les sons à portée de micro : ambiances, voix, en restant discret, presque invisible. J’avais alors choisi deux endroits singuliers du nord-est parisien : La Cité des sciences (et, par extension, le Parc de La Villette) qui venait de s’ouvrir au public le jardin des Buttes-Chaumont. Et aussi d’enregistrer le mercredi pour avoir des voix d’enfants. Je me suis documenté sur l’histoire de ces lieux et notamment ce sur quoi ils avaient été édifiés, soit les abattoirs pour La Villette (rebaptisés aussitôt “la Cité du sang”) et, un siècle auparavant, un vaste dépôt d’ordures pour les Buttes. J’ai imaginé que, par un travail de transformation du son avec diverses machines (on en est alors au début du passage au numérique), l’esprit des lieux se manifeste, faisant remonter à la surface quelques fantômes. Un peu comme cela se passe dans ces histoires de cimetières Indiens sur lesquels on a construit des parcs d’attractions ou des hôtels de luxe (forme classique du récit d’épouvante – Shining, par exemple). Aussi entend-on les voix des bouchers résonner dans des salles où des dispositifs audiovisuels nous expliquent le fonctionnement du corps humain...

Quelques années plus tard, René Farabet m’a demandé de retravailler cette émission des Nuits magnétiques pour l’Atelier de Création , en me donnant des moyens supplémentaires. L’idée m’est alors venue d’imaginer que la remontée de ces fantômes, donc toutes ces manifestations de l’esprit des lieux, était une conséquence du passage du nuage de Tchernobyl. J’ai aussitôt écrit quelques fragments de texte pour raconter cette histoire. En voici la présentation dans le programme de 1995 : C’est une fiction d’après le passage du nuage de Tchernobyl. Paris a été irradié. Le nord-est de Paris a été touché, mais nul ne le sait. Le ciel menaçant d’est immobilisé un court instant entre la Cité des Sciences à La Villette et le Parc des Buttes-Chaumont. Trois années se sont écoulées…

Abattoirs de La Villette en 1867
Abattoirs de La Villette en 1867

Essai radiophonique en onze séquences :Canal de l’Ourq au matin, à midi / Babel / Ralentir, travaux / La cité dépeuplée / La boucherie inverse / Guignol’s band / La cité du temps / Le chantier intérieur / La passerelle parallèle / Les abattoirs du son / La charrette fantôme

Textes, musiques et partition sonore de Christian Rosset

Voix : Anna Mortley

Traitements de sons : Jacques Labarrière

Groupe de réalisation: Monique Burguière, Ghislaine David, Josette Etié, Claire Levasseur, Christian Rosset

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......