LE DIRECT
Fausse alerte attentat rue Saint-Denis à Paris

A chaque jour suffit son nouveau crime …

1 min

Hier, un adolescent soupçonné d'être l'auteur de la fausse alerte déclenchée samedi à Paris a été interpellé dans la Marne. Guillaume Erner nous explique ce qu'est le "swatting".

Fausse alerte attentat rue Saint-Denis à Paris
Fausse alerte attentat rue Saint-Denis à Paris Crédits : MARTIN BERTRAND / HANS LUCAS - AFP

Oui, ou plus exactement son nouveau nom de crime. Et aujourd’hui, le nouveau crime a pour nom « Swatting ». Le « swatting » pour ceux qui l’ignorent encore consiste à lancer une fausse alerte d’attentat, c’est donc ce qui s’est déroulé à Paris, samedi dernier, lorsque deux crétins ont pensé qu’il fallait terroriser les terrorisés en inventant une prise d’otage imaginaire. Alors on ne sait pas encore si la répression du « swatting », de l’invention d’attentat, va nécessiter une nouvelle loi ou une réforme de la constitution. Mais, si ceux qui nous « swattent » méritent une sévère punition comme l’a réclamé notre premier ministre, c’est au moins pour deux raisons. 1) Ils font perdre leur temps aux forces de l’ordre, lesquelles en ce moment n’ont pas besoin de cela. 2) Elles terrorisent les populations lesquelles, en ce moment n’ont pas besoin de cela. Et c’est sur le point 2) qu’il y a du boulot. Va-t-on aussi accuser de « swatting » tous ces experts en terrorisme qui nous répétent à longueur de journée que le pire est à venir, que l’on a encore rien vu, que pour l’instant, les quelques attentats subis par la France, n’étaient rien à coté de l’apocalypse qui vient. Nous swattent-ils ces terroristologues qui nous promettent dix prochaines années de sang, de larme et de rien d’autre. Parce que de deux choses l’une. Ou bien ils ont des informations précises et alors qu’il les expose, ou alors ils ont juste le sentiment que le pire est certain, et que personne ne leur reprochera leurs prévisions si d’ici 10 ans, par le plus grand des hasards, la situation venait à s’améliorer. Terroristes ou pas, comme le disait Keynes, à moyen terme nous serons tous morts. Une bonne raison pour ne pas se laisser swatter, à moins de créer une alerte contre ceux qui veulent nous ensevelir sous les alertes.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......