LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
TGV

Crise d'Alstom : le TGV n'est plus à la mode ?

2 min

Pourquoi la crise que rencontre Alstom sur les TGV peut elle être comparée .. à la mode française ?

TGV
TGV Crédits : PATRICK HERTZOG - AFP

J’ai longuement hésité entre évoquer Alstom et la semaine de la mode qui bat son plein. Finalement j’ai choisi de ne pas choisir. Il est possible et même souhaitable de traiter conjointement la semaine de la mode et Alstom. Parce que le problème d’Alstom, c’est que le TGV n’est plus, où en tout cas, pas assez à la mode, c’est un peu comme le caleçon version années 1980, on a du mal à en vendre. Les TGV se vendent mal, je ne parle pas des TGV Tequila Gin Vodka qui, eux, durant la semaine de la mode, se vendent bien, on pourrait aussi dire qu’il n’est pas rare pendant la « fashion week » de se faire un rail, et pas un rail ferroviaire, je le précise pour les innocents qui nous écoutent. Mais il existe un autre point commun, essentiel, entre le TGV et la semaine de la mode, c’est le fait que ces deux objets incarnent pour notre orgueil national, la quintessence de la France. Le TGV, c’est l’excellence française, comme la DS et le Concorde, sauf qu’il n’y a plus de DS, je veux dire de DS comme Papa, et plus non plus de Concorde, je veux dire de Concorde qui vole. Et aujourd’hui, c’est notre orgueil national qui est touché, lorsqu’il est question de mévente de l’un et de l’autre. Parce que le TGV se vend de plus en plus en plus mal, l’Etat va en acheter pour le faire rouler sur des lignes classiques. Ca ressemblera à un TGV mais ça ne sera pas un vrai TGV à grande vitesse, ça sera un peu le premier TGV Zara, une copie du modèle originel, de la même façon qu’un tee-shirt peut être métamorphosé s’il arbore le mot Dior ou au contraire avili s’il s’intitule Halle aux vêtements, il y aura désormais des TGV Teoz. Le TGV et ses problèmes c’est un peu le symbole de la mode français et de ses problèmes : nous sommes à la fois dépassés par les trains chinois et les marques italiennes…

Alors, on pourrait bien sûr permettre aux TGV d’aider la mode française à se redresser, en transformant les rames en cabines d’essayages géantes, ou bien en transformant les caténaires en cintres à vêtements. En cintres à vêtement corail. Pourquoi corail ? Parce que depuis que le gouvernement commande des TGV, ce sont les corail qui ne se vendent plus.

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......