LE DIRECT

De la taxinomie en histoire…

2 min

Je veux effectivement parler du nom des périodes en histoire, parce que Dominique Khalifa vient de publier un excellent ouvrage consacré à la belle époque, où il rappelle évidemment en quoi cette belle époque n’était pas si belle que cela.

Et cela m’a donné une idée évidente : si cette époque était la belle époque, alors la notre est la moche époque. Plus tard pour nos petits enfants je suis sûr que les années 2015 – 2020 seront baptisées la moche époque.

Faites le compte : les attentats, la neige industrielle, le départ d’Obama, l’arrivée de Trump, Daesh partout justice nulle part, salaires légers uber lourds, faillite de Kookaï, rachat de la franchise « star wars » par Disney – rien que le nom d’ailleurs, franchise star wars, ça fait très moche époque – Mein Kampf best seller en Allemagne, Guillaume Musso best seller en France, non ok ça n’est pas la même chose, la non séparation des Kids United, la diffusion de la crème brulée dans les restaurants, Bolloré à Canal Plus, la revanche des arrière-gardes… il doit bien y avoir des raisons d’espérer mais il faut creuser longtemps.

Franchement, avouons-le si notre époque ne s’appelle pas la moche époque, alors quelle époque pourra porter ce nom ? celle de la peste noire ? Les guerres de religion ? Rome sous Néron ?

Nous avons connu les trente glorieuses, jusqu’en 1975, après il y eut les trente piteuses, 1975-2005, c’est mathématique, et depuis 2005 nous sommes donc dans la moche époque jusqu’au cou, l’impression que le pire est toujours certain pour demain. Il parait que l’histoire ne repasse pas les plats, tant mieux, cela nous épargnera le plat vedette de la moche époque, le carpaccio de bœuf et de poulpe.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......