LE DIRECT
L'usine Citroën à Rennes le 15 février 1966.

Il n’y a pas de faits…

2 min

Oui, on est au courant, il n’y a pas de faits, il n’y a que des interprétations.

L'usine Citroën à Rennes le 15 février 1966.
L'usine Citroën à Rennes le 15 février 1966. Crédits : UPI - AFP

Illustration de ce principe, une enquête analysée par Libération aujourd’hui montre que les Français ne sont pas heureux au travail. Journées trop longues, désir d’autonomie, plus de 10 % des Français estiment que le travail les délabre. Mais qui sont les 9 autres ?

Le travail en France, c’est un sujet douloureux nous dit Libération. Et tiens, surprise, hasard du calendrier, dans La Croix, une enquête sur les Français au travail, lesquels sont heureux au boulot, puisque 77 % d’entre eux déclarent aimer leur travail. Sauf qu’en réalité c’est bien entendu la même enquête, où chaque journal a voulu trouver la vérification de ce qu’il pensait, amour plus que modéré du travail nous dit Libération, harmonie laborieuse pour La Croix.

Bon, de toute façon, ne vous emballez pas, cette enquête, menée par la CFDT, repose sur un échantillon qui n’est pas strictement représentatif comme l’avoue benoitement La Croix – l’avouer benoitement ça n’a rien à voir avec Hamon. Un échantillon incomplètement représentatif, manière élégante de dire que ces chiffres ne signifient à peu près rien, puisqu’ont répondu à cette enquête ceux qui voulaient bien y répondre… et sur la base d’une purée de chiffres impossible à analyser – 200 000 personnes nous dit l’enquête, une base de données de 20 millions de réponses, donc une superproduction de chiffres qui est à la description du travail ce que les tests des moteurs diesel sont aux contrôles anti-pollution, sur la base d’une purée de chiffres donc, chacun trouve ce qu’il voulait trouver.

C’est cela qui est beau dans l’idéologie, dans les interprétations strictement contraires d’une enquête qui, en réalité, ne signifie et ne représente rien. Il s’agit de prouver non pas ce que l’on croit, non pas que l’on croit ce que l’on voit, mais bien plutôt que l’on voit ce que l’on croyait.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......