LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Personne ne sait quelle sera l'issue de ce scrutin... et cela angoisse certains

Je dois l’avouer, je suis angoissé…

2 min

Ben oui, effectivement, en ce moment, tout le monde est angoissé. L’élection présidentielle angoisse tout le monde, si bien que le mot d’ordre général est ‘vivement que cela finisse’.

Personne ne sait quelle sera l'issue de ce scrutin... et cela angoisse certains
Personne ne sait quelle sera l'issue de ce scrutin... et cela angoisse certains Crédits : CHARLY TRIBALLEAU - AFP

Rien à voir avec les engueulades, les repas dominicaux qui se terminent mal parce que les familles se déchirent sur le choix d’un candidat, sur la définition du repoussoir idéal… Cette élection c’est l’angoisse et la peur… Et si au second tour il fallait choisir entre machin et truc ? Oh non pas possible…

Et c’est probablement un fait inédit, puisque d’ordinaire l’élection présidentielle suscite en premier lieu de l’espoir ou de l’indifférence. Espoir lorsque l’on attend un vrai changement de vie, allez comme en 1981 pour une bonne moitié des français, et qu’il s’agissait de passer de l’ombre à la lumière, même si la lumière fut dotée d’une sacrée part d’ombre, mais cela on l’a compris seulement après. Indifférence, lorsqu’il s’agit de revenir au statu quo ante, comme lorsqu’il s’est agit en 2002 pour plus de ¾ des français de faire élire Jacques Chirac.

Oui mais voilà, ces deux élections présidentielles étaient classiques, les autres obéissaient à des objectifs plus diffus : anti-sarkozisme pour 2012, anti-hollandisme pour 2017 si celle-ci s’était déroulée normalement.

Oui mais voilà rien ne se passe normalement en 2016 – et oui car le climat s’est déréglé déjà en 2016 – alors chacun pense que cela va continuer en 2017. Non seulement il n’existe pas de pronostic fondé, mais en plus l’élection de nombreux candidats déboucherait de toute façon sur une situation inconnue.

Napoléon disait la tragédie maintenant c’est la politique, il avait tort, la tragédie on sait comment cela se termine.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......