LE DIRECT
Le magasin de la rue Saint-Honoré a bâti sa renommée grâce à une sélection de produits très pointus et hétéroclites.

La mode est un mensonge auquel tout le monde veut croire.

2 min

Il n’y a pas que les catastrophes naturelles dans la vie, il y a aussi les catastrophes tout court…C’est une catastrophe qui est annoncée comme cela, l’air de ne pas y toucher, dans les pages du Figaro : Colette va fermer.

Le magasin de la rue Saint-Honoré a bâti sa renommée grâce à une sélection de produits très pointus et hétéroclites.
Le magasin de la rue Saint-Honoré a bâti sa renommée grâce à une sélection de produits très pointus et hétéroclites. Crédits : LICHTFELD EREZ - Sipa

Colette va fermer. Une information essentielle, surtout si vous ne savez pas ce qu’est Colette. Sous ce nom désuet se trouve depuis 20 ans le magasin le plus snob de la rue la plus snob de Paris, celle qui honore Saint Honoré. Là se trouve le plus vieux « concept store » de France, traduction : un magasin qui peut tout vendre de la paire de lacets à la voiture pourvu que ce soit « LA » paire de lacets ou la voiture la plus hot du moment. Du coup, ce lieu ne se contente pas de vendre, il fabrique également : il fabrique de la mode. Tout ce qui rentre par la porte en sort à la mode, comme s’il était plongé dans de l’eau bénite fashion. Et c’est ainsi que Colette est au capitalisme ce que Karl – Marx pas Lagerfeld – est au communisme.

Si vous n’avez pas compris le rôle que la mode joue dans notre société, c’est que vous n’avez rien compris à notre société. La mode est l’oxygène du système marchand, supprimez-la et il sera asphyxié. Qu’est-ce que la mode ? Eh bien c’est une méthode qui permet de transformer n’importe quel machin, laid, surnuméraire, onéreux bien sûr, en un objet parfaitement désirable.

Colette ne peut pas se tromper sur ce qui sera à la mode, puisqu’il suffit qu’un objet entre dans son magasin pour qu’il le devienne ipso facto. N’importe quoi présenté par elle, de la veste forestière de François Fillon à la veste de Charpentier de « Méluche », deviendrait branché. Ce tour de passe-passe à un nom : il s’appelle la prophétie auto-réalisatrice. Cette règle s’énonce simplement : il suffit qu’une chose soit perçue comme réelle pour devenir réelle dans ses conséquences. Il suffit que l’on prenne Colette pour un prophète de la mode pour qu’elle le devienne. C’est ainsi que ce magasin peut depuis 20 ans passer pour le temple d’une religion mystérieuse. Le charme opérera tant que personne ne dénoncera ce mensonge, puisque la mode est un mensonge auquel tout le monde veut croire.

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......