LE DIRECT
 GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Le pick-up, un choix de civilisation

2 min

Aujourd'hui, Guillaume Erner marque un parallèle entre les choix de voitures et .. les choix de civilisation.

 GETTY IMAGES NORTH AMERICA
GETTY IMAGES NORTH AMERICA Crédits : JUSTIN SULLIVAN - AFP

La meilleure façon de résumer un pays, c’est de le saisir sur 4 roues. Tout particulièrement les Etats-Unis, parce que l’Amérique, c’est une affaire qui roule.

Lorsque vous apprendrez que la voiture la plus vendue est le pick-up, baptisé Ford FX, vous saurez tout sur les USA.

Ce gigantesque pick-up Ford FX est l’équivalent de notre Renault Clio nationale. Voilà ce qui résume les deux pays. D’un côté, nous avons une Clio souvent marron, parfois avec des bosses, de l’autre, un mastodonte de deux mètres plus long dotée d’une face avant, verticale comme un réfrigérateur américain. De même, les cylindres du moteur du pick-up contiennent trois magnums de coca, tandis que ceux d’une Clio font à peine deux pichets.

Toutefois, l’essentiel du pick-up, il est à l’arrière. C’est cela qui le défini. La voiture la plus populaire aux Etats-Unis est en réalité un véhicule utilitaire, largement civilisé et toujours doté d’une benne à l’arrière. C’est cette benne qui contient l’Amérique. Tout d’abord, parce que les américains adorent porter, pousser, tirer. Les Etats-Unis sont le royaume des objets et ce pays ne peut imaginer voyager sans emporter avec soi une planche de surf, un nécessaire à barbecue, une télé HD. Sur l’autoroute, le week-end, vous avez l’impression que la nation entière déménage, alors que non : il s’agit uniquement d’emporter avec soi le minimum vital pour passer le week end dans une « cabin », la traduction anglaise de « Datcha ». Mais pourquoi choisir un pick-up, quand en France on plébiscite le break ou la voiture à hayon, qui permet depuis la 4L jusqu’à la Clio - en passant par la 504 peugeot - d’emporter avec soi des objets.Parce que le maître-mot du loisir US, c’est le mot « outdoor ». Le pick-up, c’est une manière de laisser ses objets à l’extérieur à défaut d’y être soi-même. C’est une façon de renouer avec les chariots des pionniers, quand l’ouest poussiéreux était encore réservé aux pionniers.

Le pick-up c’est un choix de civilisation. D’ailleurs, dans son rapport de haine/fascination avec les Etats-Unis, quel véhicule a choisi Daesh ? Un pick-up évidemment.

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......