LE DIRECT
Photo prise le 15 août 2006 à Villemomble (Seine-Saint-Denis) dans un jardin d'une pyrale Agriphila tristella.

Les buis sont morts

1 min

Quelque chose a changé en France, et personne n’en parle … Ou plutôt pas grand monde. C’est pourtant notable si vous êtes dans la Drôme, ou bien en Savoie, ou en Dordogne ou encore en Auvergne.

Photo prise le 15 août 2006 à Villemomble (Seine-Saint-Denis) dans un jardin d'une pyrale Agriphila tristella.
Photo prise le 15 août 2006 à Villemomble (Seine-Saint-Denis) dans un jardin d'une pyrale Agriphila tristella. Crédits : CHRISTIAN PUYGRENIER - AFP

Les buis sont morts, ou bien mourants. Ces arbustes sont dévastés par une chenille qui devient papillon, une pyrale, la pyrale du buis, et le buis meurt sans bruit. Et cette bestiole est en train de ravager le paysage de nos campagnes. Quelque chose change, comme si c’était l’automne avant même que l’automne ne commence. Certes, cette catastrophe n’a pas l’ampleur d’une inondation, encore moins d’un tremblement de terre, et cependant elle modifie peut-être durablement le paysage, anéantissant des kilomètres de buis, transformant l’art topiaire en art spectral, ne laissant à ces feuillus que des branchages. Voilà une catastrophe si petite que personne n’en parle et cependant, dans les régions dévastées on ne voit qu’elle. C’est ainsi que la vallée de la Gervanne, l’un de ces paradis cachés dans les recoins du Vercors, arbore une mine bien triste depuis que la pyrale du buis l’a visitée. Bien sûr, il y a peut-être une solution, mais pour le moment on ne l’a pas trouvée, parce que cette pyrale importée par accident d’Asie, n’a pas ici de prédateur. En attendant qu’un animal se décide à faire de cette chenille son quatre-heures, aucune solution n’existe : impossible de pulvériser un anti-pyrale sur la totalité des forêts françaises. En attendant, il va falloir s’habituer à vivre sans buis, au risque de devoir expliquer à nos enfants à quoi ressemblaient ces arbustes lorsqu’ils peuplaient encore nos campagnes.

La morale de cette histoire ? Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ; ça, c’était avant la pyrale du buis, un seul être survient et tout est dépeuplé.

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......