LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les commémorations du 13 novembre, un moment difficile…

1 min

J’ai vu passer ce week-end une pétition contre la pornographie, et je crois que nous sommes tous contre le terrorisme, eh bien je propose de mener une grande protestation contre le porno terrorisme...

...Le porno terrorisme, c’est cette fausse compassion qui consiste à jouer sur les ressorts les plus bas de l’être humain, voyeurisme, shadenfreude, pulsions d’épouvante, sous couvert de rendre hommage aux victimes du terrorisme.

Et ce week-end, un an après les attentats du 13 novembre, a marqué une date dans l’histoire du porno terrorisme. Les reportages sur les survivants du Bataclan, les questions obscènes posées aux familles des victimes, les récits dégoûtants de la soirée à l’intérieur de la salle de concert, tout cela relève en plein d’une pornographie mémorielle. Du reste, dans la presse ce week-end, on expliquait que les médias avaient traqué sans relâche des survivants dotés de séquelles, ce sont eux que l’on préfère pour l’audience, ou bien encore que certaines familles de victimes avaient été pratiquement persécutées… C’est cela le porno terrorisme.

Car qu’est ce que la pornographie ? Le cinéaste Bertrand Bonello la décrivait comme le gros plan, le simple fait d’être trop près, de ne pas s’imposer une distance de décence par rapport aux protagonistes de l’événement. Filmer en gros plan la souffrance des êtres en faisant croire que l’on compatit alors même que l’on ressent une excitation mauvaise, voilà le mensonge du porno terrorisme.

Tout cela pourrait manquer seulement de pudeur, mais il y a pire… A chaque fois que sont caressées ces zones érogènes de l’information, ce sont les terroristes que l’on fait jouir.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......