LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Bus de réfugiés au départ de Calais

L'évacuation de la jungle de Calais

2 min

Beaucoup d’amis auditeurs, suite à mon billet d’hier, m’ont expliqué que le mot jungle avait été forgé par les premiers habitants du bidonville de Calais. Dont acte. Pour autant, je continue à penser que tout a été fait pour animaliser les réfugiés, les maintenir en dehors de notre humanité.

Bus de réfugiés au départ de Calais
Bus de réfugiés au départ de Calais Crédits : Gail Orenstein - AFP

Vous voulez un autre exemple ? L’évacuation de la dite jungle, couverte par 700 journalistes, avec l’un d’entre eux filmant le car qui allait éloigner cette population de la jungle. Dans le reportage, on le voyait nettement, ce car ressemblait à tous les autres cars, celui qui relie par exemple Allex à Crest.

Avec un petit détail néanmoins, on avait mis une housse en plastique sur tous les sièges. Oui, le migrant avait le droit de s’asseoir sur les sièges, parce que ceux-ci étaient revêtus d’une pellicule de plastique, comme lorsque vous allez chercher votre voiture chez le garagiste, pour que le garagiste ne macule pas votre siège de cambouis. Mais là, le car n’est pas occupé par des garagistes mais par des migrants, et cette pellicule est là pour séparer le siège de l’homme mais aussi et surtout, l’homme de l’homme. Parce que probablement migrant c’est contagieux. On doit pouvoir être touché par l’humanité, j’imagine que c’est pour cela que l’on a houssé les siège des cars.

Parce que sinon franchement, je ne vois pas. Imaginez par exemple, si les migrants avaient des poux, cela ne les distinguerait pas des enfants des écoles, qui, je le sais, n’ont pas droit à des sièges recouverts de plastique. Dès lors ces pellicules de plastique ne servent à rien, sinon à créer une ambiance, dire quelque chose comme la situation requiert des précautions particulières en matière de prophylaxie, elle dramatise et singularise, au lieu de chercher à intégrer. Comme si ces pellicules de plastiques sur chacun de ces sièges étaient la pour nous rappeler que les migrants étaient un tiers monde, et un quart humains.

Intervenants
  • Docteur en sociologie et producteur des Matins de France Culture
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......