LE DIRECT
Cedric Villani, candidat dissident de LREM (La Republique en Marche), a annoncé sa candidature à la Mairie de Paris le 04/09/2019.

Cédric Villani et la symbolique en politique

2 min

Hier, surprise, Cédric Villani a annoncé sa candidature à la Mairie de Paris.

Cedric Villani, candidat dissident de LREM (La Republique en Marche), a annoncé sa candidature à la Mairie de Paris le 04/09/2019.
Cedric Villani, candidat dissident de LREM (La Republique en Marche), a annoncé sa candidature à la Mairie de Paris le 04/09/2019. Crédits : Christophe ARCHAMBAULT - AFP

Et je suis tombé de ma chaise, pas pour sa candidature qui était aussi attendue que les marrons autour de la dinde, mais par une vraie disruption : Cédric Villani avait araignée lavallière et une coupe de cheveux aussi incertaine que d’habitude. Car, depuis des jours, dans Le Parisien, dans Libération, dans d’autres quotidiens, on m’expliquait que Cédric Villani s’était métamorphosé, qu’il avait abandonné araignée, gros ruban et avait corrigé son désordre capillaire à l’aide d’un visagiste expert. Et puis hier, rien, le Villani nouveau est la stricte copie conforme du Villani d’hier, grosse déception. 

C’est d’autant plus surprenant que l’on m’avait tout bien expliqué, comment un maire de Paris se devait d’être plus sobre : une araignée en sautoir, et pourquoi pas un rat, il y en a tant désormais dans les rues parisiennes ; sa coupe de cheveux, et pourquoi pas un embouteillage sur la tête ? Pour être élu, Mitterrand avait raboté ses dents, Hollande s’était délesté de quelques kilos, Wauquiez s’était dit-on blanchi les cheveux, bon jusqu’à présent ça n’a pas complètement marché, mais peut-être faut-il être patient pour Wauquiez. Enfin, en tout cas, on attendait semblable effort de la part de Cédric Villani, et voilà de nombreux confrères forts déçus…

Il faut dire que la symbolique en politique telle qu’elle est utilisée aujourd’hui est tout le contraire d’une lecture symbolique du monde. D’ordinaire, un symbole c’est subtil, polysémique, destiné aux initiés. Au contraire, désormais, en politique, un symbole ce doit être aussi lourdaud qu’un commentaire de reportage sur M6, vous savez quand la voix off vous raconte ce que vous voyez à l’image au cas où vous videriez le lave-vaisselle. Cet été, il y avait par exemple le menu à 27 euros d’Emmanuel Macron, lequel signifiait qu’il prenait des menus à 27 euros, autrement dit qu’il était comme nous, enfin comme tous ceux qui prennent des menus à 27 euros. Là, il fallait en déduire que Cédric Villani voulait montrer qu’il était comme, enfin comme tous ceux qui n’ont ni araignée ni lavallière, enfin aussi comme tous ceux qui ne sont pas maire de Paris. 

Le symbole est devenu le moyen le plus pauvre de faire appel à la raison humaine : pas d’araignée pour Villani comme si un nouveau maire ne pouvait pas être appelé araignée. 

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......