LE DIRECT
La Maison de la radio (siège de Radio France), dans le 16e arrondissement à Paris.

France Culture a entièrement changé ce matin

2 min

Oui, France Culture a entièrement changé de place, puisque désormais nous sommes en D, alors qu’auparavant nous étions en C, alors je sais que c’est peut-être un détail pour vous, mais cela signifie que votre radio a déménagé au sein de la Maison de la Radio.

La Maison de la radio (siège de Radio France), dans le 16e arrondissement à Paris.
La Maison de la radio (siège de Radio France), dans le 16e arrondissement à Paris. Crédits : Noémie Bonnin - Radio France

Depuis trois jours, les voix qui murmurent à vos oreilles, d’Adèle Van Reeth à Marie Richeux, en passant par Olivia Gesbert, les Laurentin et autres Laporte sont dans les cartons et déambulent dans les couloirs de la Maison de la Radio, laquelle en comporte beaucoup, à la recherche du scotch, du câble de l’imprimante ou de l’ascenseur qui marche. 

Parce que comme vous le savez la Maison de la Radio est ronde. Alors, jusque-là tout va bien, et jadis quand mon Général l’a inauguré on pouvait croire que le cercle était préférable à la droite — il n’y a pas de sens caché dans ce que je viens de dire. Eh bien, c’était compter sans le rond en travaux, puisque le rond en travaux oblige à avoir un GPS parfait : comment faire pour aller, par exemple, au 7ème de la B à la D, il faut descendre au 5eme à la C, prendre l’ascenseur, traverser la zone de travaux et remonter avant la D. 

En fait, on n’a aucune raison de construire en rond, d’ailleurs les maisons bulles existent mais elles sont quand même assez rares, sauf à faire de la psychanalyse de bazar, et à évoquer ce rond qui rappelle la matrice, puisque ce rond accueille des objets ovoïdes centraux à la radio, les studios et notamment le nouveau studio où nous nous trouvons, le nouveau studio de France Culture. 

Alors, toujours sans faire de psychanalyse de bazar, je me suis toujours dit que les studios de la radio devaient être de petits espaces bien clos parce que ces espaces rappellent d’autres endroits bien clos et protecteurs. Si vous voulez savoir, il m’a toujours paru évident que tous ces gens qui parlent dans le micro ont un rapport compliqué avec la peur : ils l’aiment, ils détestent la peur, ils en ont peur. Si l’on n’a pas un vrai rapport avec la peur, alors on ne fait pas de radio, parce que parler dans un micro c’est un peu comme conduire très vite dans la nuit, ce n’est pas quelque chose que l’on fait en dépit du danger, c’est parce que c’est dangereux que l’on aime faire cela. S’il n’y avait pas ce rapport particulier à la peur, comment expliquer ces doses toujours plus massives de peur que l’on demande, la manière dont chacun cherche à se faire de plus en plus peur, par exemple quitter la radio pour la scène, ou d’autres activités non pardonnantes. Tous les humains ont peur, certains plus que d’autres, voilà pourquoi il faut à tous de bonnes ondes.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......