LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Yoga

Il n’y a plus que le Yoga qui compte

2 min

Et je ne sais pas à quoi cela est dû… Le livre d’Emmanuel Carrère, la dureté des temps qui incite à trouver un ailleurs. En tout cas, le Yoga est désormais partout. La preuve : le sac de Yoga.

Yoga
Yoga Crédits : Kerry Estey Keith / EyeEm - Getty

Je me souviens d'une époque – pas si lointaine – où chaque personne croisée portait un petit sac plastique. Celui-ci contenait généralement de la dinde, dans la perspective d'un régime hyper-protéiné, très à la mode à l'époque. Mais aujourd'hui, les temps ont changé  ; le plastique n'est plus du tout fantastique et c'est autre chose que l'on porte autour de soi en bandoulière  : un tapis de yoga. 

De toute évidence, il s'agit d'un nouvel objet statutaire  ; autrement, comment expliquer que les mêmes personnes croisées dans la journée en portent un le matin et le soir. Imagine-t-on sérieusement qu'une personne normalement constituée puisse faire le scorpion deux fois par jour  ? Il y a tellement de tapis de yoga, qu'en choisir un est devenu un exercice de pensée  ; il requiert concentration, habileté et rapidité. D'après un site spécialisé en la matière, cette décision est rien moins que légère puisque celui ci va devenir votre «  maison  ».  

Du reste, une vie ne vous suffira pas pour vous y retrouver dans les marques, les matières, sachant qu'il sera bien entendu éco-responsable – c'est quand même le minimum syndical – et anti-dérapant. Si vous en choisissez un qui glisse, vous ferez une séance de yoga, mais une seule. L'épaisseur du tapis est laissée à votre libre appréciation  : 3 mm, 5 mm  ? Sachez qu'à partir de 15 cm, ce n'est plus un tapis de yoga, mais un matelas, forcément difficile à rouler. C'est là où les choses deviennent techniques. Car ce qui importe, dans le tapis de yoga, c'est que l'on puisse l'arborer en toute circonstance. La lanière, tout est dans la lanière. Trop étroite, elle va vous scier l'épaule, trop large, le tapis elle deviendra couverture, voire alibi. A moins, bien entendu, que vous décidiez de ne plus bouger de la salle de Yoga. L'une de mes amies refusait de quitter  New York pour ne pas s'éloigner de son professeur. Elle a fini par déménager avec lui. Une jolie histoire qui lui évite en plus de porter son tapis  : sa chambre est désormais la première pièce à droite en sortant de la salle.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......