LE DIRECT
Le Financial Times a identifié sept « clients » qui ont rédigé 20.000 avis sur les produits qu’ils ont achetés...

Le Thermomix mérite-t-il cinq étoiles ?

2 min

Et oui, c’est le retour du Thermomix, ça n’est pas très glorieux mais c’est ainsi, moi aussi je souhaite déclencher du clic et je sais que le meilleur mot clé pour déclencher du clic, contrairement à ce que l’on pense, n’est pas "sex" mais "Thermomix".

Le Financial Times a identifié sept « clients » qui ont rédigé 20.000 avis sur les produits qu’ils ont achetés...
Le Financial Times a identifié sept « clients » qui ont rédigé 20.000 avis sur les produits qu’ils ont achetés... Crédits : REDA&CO - Getty

Internet fourmille d’astuces de ce type pour vous manipuler, et notamment obtenir les fameuses cinq étoiles qui permettront à un produit ou à une application de trôner en haut des classements. Car les cinq étoiles sont désormais le sésame sur Internet, du robot cuiseur au livre en passant par l’appli de "running", tout le monde voudrait avoir cinq étoiles, les commentaires de lecteurs sur Amazon ont ainsi acquis un vrai poids, parce qu’on les a considérés comme plus honnêtes que ceux des critiques traditionnels. On les considère comme plus honnêtes, ou l’on devrait les considérer comme plus honnêtes – parce que la notation sur Internet est devenue au mieux une science, au pire une industrie. 

Une industrie : vous vous êtes souvent demandé qui pouvait passer son temps à faire des commentaires – qui passait du temps pour expliquer que le personnel de l’hôtel était sympathique mais la savonnette difficile à déballer ? Ou bien qui était à ce point un "no life" qu’il avait la possibilité d’écrire un avis sur ses achats Amazon toutes les quatre heures… Eh bien le Financial Times a trouvé la réponse. Les notes bidon sur Amazon sont tout simplement devenues une industrie, le Financial Times a ainsi identifié sept « clients » qui ont rédigé 20.000 avis sur les produits qu’ils ont achetés… En l’occurrence, le procédé est assez rustique, il consiste tout simplement à tricher et à mettre cinq étoiles à un produit… Mais à côté de cette industrie du faux, il existe également une science du cinq étoile, laquelle permet selon le Financial Times, de vous tromper vous-même en vous incitant à mettre cinq étoiles par exemple à une application, en vous incitant à être généreux et large dans votre manière de noter. Il suffit pour cela de vous inciter à noter au bon moment. Quand vous êtes heureux, heureux de l’application. La science des développeurs consiste à savoir quand il faut vous demander de noter l’application, quand on peut vous demander alors heureux, et éviter les seuls jugements négatifs liés à des comportements vengeurs. C’est pourquoi on vous demande souvent de noter l’application après un achat, après un appel, après vous avoir dit que vous bénéficiez d’une promotion.  C’est pourquoi en ce moment même on se demande comment vous faire bénéficier de 20 % de réduction sur tout France culture pour vous inciter à bien noter notre application… 

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......