LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Swipe Night de Tinder

Pourquoi Tinder se lance-t-il dans les séries ?

2 min

Oui, Tinder se lance dans les séries, cela va s’appeler Swipe Night, en 4 épisodes, et c’est forcément une histoire de catastrophes, de toute façon, en ce moment, il n’y a que des histoires de catastrophe.

Swipe Night de Tinder
Swipe Night de Tinder Crédits : © Tinder

Swipe Night, si l’on en croit le New York Times qui décrit cette série, est à la fois une mini-série et un jeu d’aventure où chaque participant va avoir à choisir différentes options : des choix mineurs, comme celui d’un disc-jockey, et des choix plus engageants, comme quelle vie sauver ? 

Mais, en fait, on s’en fiche, la vraie question est : pourquoi Tinder décide-t-il de lancer une série, pourquoi une application de rencontre se diversifie-t-elle en se lançant dans la fiction ? Si vous croyez que c’est uniquement pour investir un nouveau marché Tinder contre Netflix, un peu comme si Facebook se lançait dans les crèmes glacées, vous vous trompez. Tinder crée une série pour que les personnes présentes sur le réseau social aient enfin des choses à se dire. 

Parce que les gens de chez Tinder sont très embêtés, ils ont analysé les conversations de milliers de jeunes de la génération Z — celle pour qui, de toute façon, la vie privée n’existe pas, vous savez les vieux c’est la génération X, ensuite il y a les Y, mais maintenant quand on a 20 ans, on est la génération Z — eh bien la génération Z a bien du mal à briser la glace. La plupart rament pour dialoguer sur Tinder avec des phrases comme « alors comme ça toi aussi tu es sur Tinder », ce qui est certes une remarque pertinente, mais cependant cette assertion ne rend pas particulièrement justice à l’humour, à l’esprit ou à la culture des uns et des autres. 

Comment choisir un partenaire, même pour un instant, quand on a comme éléments pour choisir, trois photos, deux remarques idiotes et cinq emojis ? D’où cette idée de génie : leur fournir un élément commun dont ces braves gens vont pouvoir parler, la série Tinder, une série dont chaque nouvel épisode sera diffusé le dimanche à 18 h, parce que le dimanche à 18 h, le célibataire ressemble à Vercingétorix à Alésia, ou à Churchill aux Dardanelles, il a tout perdu, il est prêt à se pendre. 

C’est cela le souci de l’espace virtuellement infini, à la différence de la machine à café où l’on peut dauber sur le nouveau DRH, à la différence des années 1960, ou il n’y avait qu’un feuilleton sur la une, il n’y a plus de monde commun. D’où cette révolution avant on draguait pour aller au cinéma, maintenant on va d’abord au cinéma pour pouvoir draguer. 

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......