LE DIRECT
Lyft

Lyft, des trottinettes et des pigeons

2 min

Savez-vous pourquoi les trottoirs sont occupés par des trottinettes ?

Lyft
Lyft Crédits : Apu Gomes - AFP

Oui, je ne sais pas si vous avez vu, mais les trottoirs des grandes villes sont désormais occupés par des trottinettes en location. Et ce qu’il y a d’étonnant c’est que, d’ordinaire, lorsqu’une société se lance sur un nouveau marché, ou dans un nouveau lieu, c’est pour gagner de l’argent. 

Mais là, les différentes startups spécialisées en mobilité — c’est comme cela que l’on dit maintenant — sont à peu près persuadées de ne jamais gagner d’argent avec leur activité. Pour vous le dire en quelques mots, le temps nécessaire à l’amortissement d’une trottinette est trop long par rapport à la durée de vie de la dite trottinette, laquelle sera inévitablement vandalisée. Il faut quelques mois pour amortir une trottinette, mais en fait au bout d’une poignée de semaines la dite trottinette est déjà en morceaux… Alors vous allez me dire mais quel est l’intérêt ? Aucune boulangerie n’ouvre en étant certaine de perdre de l’argent. Oui mais les boulangeries ne s’introduisent pas en bourse et c’est ça la différence. 

En réalité, les fondateurs de startups proposant trottinettes, vélos en libre-service ou voitures sans chauffeur savent évidemment qu’ils ne gagneront jamais un rond avec leur activité. Mais ils ne sont pas là pour ça, ils sont là pour gagner de l’argent en vendant des actions. C’est exactement ce modèle qu’à suivit Lyft — Lyft c’est le concurrent d’Uber —qui s’est introduit en bourse la semaine dernière à Wall Street, et propose des voitures sans chauffeur soi-disant de manière plus éthique qu’Uber. Cette société vaut désormais des milliards de dollars, 24 milliards pour être précis. 

Pourtant, cette société perd de l’argent, pire c’est vraiment le tonneau des Danaïdes : 900 millions de dollars de pertes pour un peu plus de 2 milliards de chiffre d’affaire, des pertes abyssales, et surtout rien, absolument rien, qui ne prouve que Lyft sera un jour rentable. Les pertes de Lyft ne sont pas élevées parce que Lyft investit, les pertes sont élevées parce que son activité consomme de l’argent au lieu d’en produire, c’est une sacrée mauvaise affaire. 

Mais heureusement il y a des pigeons autrement dit des actionnaires qui pensent que Lyft va gagner de l’argent, ou plus sérieusement, qu’ils vont réussir à vendre leurs actions de Lyft plus cher à d’autres pigeons. Et c’est ainsi que les pigeons se volent les uns les autres pour le plus grand bien de ce capitalisme actionnarial : plus ils perdent de l’argent, plus leur actionnaire en gagne.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......