LE DIRECT
.

Et pourquoi la mode serait-elle condamnée au beau ?

2 min

Retenez bien cette date, lundi 1er mars, le signe que l’épidémie progresse.

.
. Crédits : picture alliance - Getty

Pas du tout celle que vous croyez, mais une autre épidémie, celle du laid qui touche désormais la mode, qui fait qu’à peu près n’importe quoi peut désormais être à la mode – que dis-je que surtout le n’importe quoi peut-être à la mode. Et pourquoi en prendre conscience ce lundi 1er mars ? Parce que c’est aujourd’hui, nous apprennent les échos, que LVMH et le sémillant Bernard Arnault prennent le contrôle de la marque de sandalettes Birkenstock. Alors à ce stade, j’en vois (dans leur lit ) qui ne suivent pas, qui ignorent ce qu’est une Birkenstock. 

Eh bien, il faut vous imaginer une chaussure, que dis-je une sandalette, digne des meilleurs artifices orthopédiques, une semelle en bois et des lanières en cuir, quelque chose qui est aux richelieu ou aux escarpins ce que l’écuelle en bois est à la fine porcelaine de Limoges. Mais après tout, il faut de tout dans le monde, on a bien vendu des leggings, voire des pantacourts, pourquoi pas des Birkenstock. J’imagine que cela s’est passé comme cela, dans la presse de mode, ou parmi les bloggeurs de mode, ou bien encore parmi les influenceurs, quelqu’un s’est dit ; « chiche que l’on réussit à rendre les Birkenstock fashion », un peu sur le ton que l’on emprunterait pour dire, chiche de grimper sur le mont Blanc en tongs… 

Et c’est très précisément ce qui s’est passé, cet objectif posé sous forme de défi à l’origine a été pleinement réalisé, on a réussi à rendre les Birkenstock à la mode, preuve que tout absolument tout peut devenir à la mode – je n’ai pas besoin de faire une énumération, tout est possible c’est même la règle d’or de la mode. Plus encore, c’est parce que ça n’était pas évident, que la Birkenstock est devenue à la mode. Rendre désirable une belle paire de chaussures, c’est facile, mais faire de même avec une paire de sandalettes, la voilà la gageure – et en même temps, la voilà la certitude de distinguer celui qui acceptera de se munir de ses machins, car la mode est avant tout là pour distinguer celui qui la porte. 

Le rachat de Birkenstock par LVMH, autrement dit son arrivée officielle dans la cash machine de la mode, témoigne de cette réussite. Désormais c’est certain, avec de l’audace et du marketing, on peut toujours réussir à prendre son pied.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......