LE DIRECT
Spotify, Musique et Deezer sont trois services de musique en ligne.

Si vous écoutez de la musique, c'est que vous écoutez PNL

2 min

.

Spotify, Musique et Deezer sont trois services de musique en ligne.
Spotify, Musique et Deezer sont trois services de musique en ligne. Crédits : Chesnot - Getty

Oui, c'est l'une des conséquences des services de musique en ligne, Spotify et autres Deezer, des services qui étaient censés révolutionner la musique et qui l'ont révolutionné en accentuant finalement la situation antérieure à leur apparition. En d'autres termes, il y a plus encore une prime au gagnant, les numéros 1 des hit-parades dominent le marché de manière encore plus forte. Je m'explique. Lorsqu'internet s'est imposé comme vecteur principal pour la découverte et l'écoute de musique, internet était censé apporter de la diversité dans l'univers de la musique. Cette diversité avait même un nom, c'était la théorie de la longue traine : en d'autres termes, l'idée selon laquelle aux cotés de hit-parade, de blockbuster, allait se développer des niches, qu'internet allait rendre plus visible. Et il est vrai que si vous vous intéressez au chant serbo-croate, jadis, vous adonner à votre passion n'était pas aisé, aujourd'hui, avec internet en deux clics vous pouvez suivre l'actualité du chant serbo-croate. Du coup on promettait un bel avenir aux différents chants serbo-croate, internet devait permettre à mille fleurs de s'épanouir, des marchés de singularité. Le principe était simple : une offre pléthorique mais des mécanismes permettant de s'y retrouver dans ces différentes offres. Eh bien deux décennies après, il faut bien se rendre compte que ces marchés de singularité n'ont absolument pas rempli leur promesse. Si j'en crois le journal le monde, Spotify a annoncé avoir franchi la barre des 100 millions d'abonnés dans le monde, et, en France, le hit-parade de spotify qui donne le ‘la’ en matière de consommation musicale offre sur 100 titres plus de 80 titres de rap, dont en premier lieu les morceaux de PNL. En somme, grâce à internet, vous pouvez écouter ce que vous voulez pourvu que ce soit PNL. La situation est-elle différente de ce qu'elle était auparavant, lorsque l'on pouvait écouter ce que l'on voulait pourvu que ce soit les Beatles ? Il faudrait des chiffres précis pour y répondre mais ce qui est certain c'est que la diversité attendue n'est pas là. Une fois de plus, Internet n'a pas tenu ses promesses, car comme l'illustre l'exemple de la musique en ligne, internet n'est pas seulement un canal de distribution de la musique, c'est l'alliance de deux ‘m’, un média et un magasin. Alors certes le magasin est infini, mais ses ventes, en réalité, sont bien limitées.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......