LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Cartes de fidélité.

Il faut en finir avec la fidélité

2 min

Oui, absolument la fidélité nous nuit, il faut en finir avec les cartes de fidélité.

Cartes de fidélité.
Cartes de fidélité. Crédits : Photo de Vince Talotta/Toronto Star via Getty Images - Getty

Car qui n’a pas subi aux caisses ou ailleurs, la malhonnête proposition d’accepter une carte de fidélité qui, moyennant l’abdication de toute vie privée au profit de Carrefour ou de Leclerc, vous permettra à échéance 2050 de bénéficier d’une ristourne sur vos achats de coton-tige ? 

Eh bien Le Figaro d’aujourd’hui vous explique pourquoi la loi alimentation empêche les distributeurs de faire les promotions qu’ils veulent entreprendre, d’où cette volonté de contourner la loi en passant par des cartes de fidélité. Car, seule la carte de fidélité permet aux grandes enseignes de persévérer dans la débauche de promotions, sur les produits les plus souvent promus, lesquels sont — c’est Le Figaro qui me l’apprend — les flageolets en conserve et les aliments humides pour chien. Auparavant, si vous vous nourrissiez exclusivement de flageolets et de pâtée pour chien vous pouviez faire de sacrées bonnes affaires, aujourd’hui c’est fini. Il vous faut donc avoir une carte de fidélité, autrement dit collecter des points et devenir une banque de données pour Carrefour, Leclerc, etc… 

La carte de fidélité est le retour de l’inquisition par d’autres moyens, une manière particulièrement peu française d’envisager la consommation, car, depuis Zola au moins, consommer ne peut s’envisager sans penser aux zones érogènes du consommateur. Souvenez-vous du Bonheur des dames, ce grand magasin porteur d’une promesse de nouveaux plaisirs, cette perspective de sortir avec, écrit Zola, « la volupté assouvie et la sourde honte d'un désir contenté au fond d'un hôtel louche ». La carte de fidélité est une manière d’injecter du puritanisme ce qui relevait jusqu’ici de la licence pure et simple. La carte de fidélité, ce sont Les liaisons dangereuses réécrites par la Manif pour tous. 

Auparavant, les promotions nous promettaient une forme de sadisme : battre le système, s’offrir grâce au journal du hard discount sa part de fétichisme des objets. La carte de fidélité voudrait en finir avec le vagabondage matériel, avec cette pornographie du hard discount, Car ne l’oubliez pas, la pornographie vient du grec « pernênai », autrement dit « vendre ».

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......