LE DIRECT
Un homme en visio-conférence

Le travail c’est la santé, mais le télétravail…

2 min

L’image du travail, on dira ce que l’on voudra, est à peu près stable… L’image du télétravail n’en finit pas de changer, du tout au tout, tout le temps.

Un homme en visio-conférence
Un homme en visio-conférence Crédits : Loic VENANCE - AFP

Tout le monde à un avis sur le télétravail, et de surcroît, il change tout le temps. Il y a quelques mois à peine, nos responsables politiques insistaient sur le fait qu’il fallait télétravailler… Et puis là, Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, déclare : «  Il faut que les salariés reviennent travailler ». Pourquoi ce revirement soudain ? Mystère... « On ne peut pas bien travailler en n’étant jamais présent » a-t-elle ajouté, ajoutant surtout une corde à son arc, puisque jusqu’à présent les responsables politiques ne s’exprimaient pas sur la manière dont nous devions « bien travailler ». Maintenant nous savons que ces femmes et ces hommes sont un peu des parents pour nous. 

Il n’y a pas que les politiques qui ont un avis changeant sur le télétravail. La presse s’illustre également dans ce domaine, « le télétravail ouvre un boulevard aux pirates du web » titre Le Parisien, expliquant qu’il y a là un danger qui s’ignorait. Le Financial Times raconte l’histoire de Bob, une histoire mythique dans le secteur informatique… Bob est un développeur informatique, a priori père de famille tranquille, télétravaillant pour son entreprise, touchant un énorme salaire, un salaire à six chiffres. Sauf que Bob a un petit secret…. En fait, il a sous-traité son job a une entreprise chinoise, pour une fraction de son salaire. Il a trouvé en Chine une entreprise qui acceptait de le décharger de son boulot. Mieux, puisque cette astuce a fonctionné, Bob a pris plusieurs boulots, son télétravail étant devenu un travail de donneur d’ordre… Le pot au rose n’a été découvert que parce que l’ordinateur de ce bon père de famille s’est retrouvé subitement localisé en Chine. 

Une drôle d’histoire, qui ressemble à une légende urbaine, mais qui montre surtout parfaitement les résistances au télétravail. Comme s’il fallait toujours ajouter à la vieille règle "tu gagneras ton pain à la sueur de ton front", ce nouvel ordre : "et dans l’open space s’il te plait" 

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......