LE DIRECT
Gérald Darmanin

La redevance audiovisuelle

2 min

Si la France va mal, c’est à cause de la redevance…

Gérald Darmanin
Gérald Darmanin Crédits : MARTIN BUREAU - AFP

Ben oui, j’ai un peu honte, mais ce qui me paye est effectivement la cause des malheurs français. Si l’on veut sortir de la crise, il faut supprimer la redevance, je l’ai lu hier dans le Journal Du Dimanche. C’est ainsi que dans un sondage du JDD, « Fiscalité ce que veulent les français », 90% de mes compatriotes réclament la fin de la TVA sur 50 produits de première nécessité et 85% aspirent à la fin de la redevance audiovisuelle. 

C’est un peu du pain et du cirque, enfin du pain et du cirque gratuit. Alors, bien sûr, pas exactement gratuit, puisque d’une manière ou d’une autre, il va bien falloir la payer. C’est une idée qui vient de Gérald Darmanin, ministre des comptes publics — une idée pas du tout démagogique — avec bien entendu la promesse de ne pas toucher au budget de l’audiovisuel public, sauf qu’il n’y a pas de monnaie magique, et que, bien entendu, si l’on maintient cet audiovisuel public, il va bien falloir que quelqu’un le paye. 

Alors, dans un premier temps, on continuerait à faire payer les français, et puis après peut-être que — en tout cas c’est ce que l’on peut redouter — le budget de l’audiovisuel public serait revu à la baisse… La suppression de la redevance avait été enterrée — Gérald Darmanin l’avait évoquée et puis finalement il y avait eu plutôt des réactions hostiles — et voilà que le JDD la ressort, opportunément, et ô surprise, les français interrogés ne sont pas contre l’idée de ne rien payer, surtout si cela ne change rien à rien… Et c’est ça qui est beau dans cette proposition, c’est que l’on aimerait connaître les 15 % qui veulent continuer à payer la redevance, les 15 % de masos qui sont contre cette proposition opportunément brandie par le groupe Lagardère. 

Je ne suis pas du tout en train de dire que Lagardère fait de la politique, que Lagardère teste la possibilité de supprimer la redevance parce que Lagardère possèderait par exemple, je ne sais pas, une station de radio… Rien ne se perd rien ne se crée, ça serait dommage qu’une aussi bonne idée se perde. Sur le plan fiscal c’est évident, sur le plan symbolique ça l’est tout autant.. Arrêter de payer pour la redevance, c’est aussi une façon de faire accroire que l’audiovisuel public est gratuit et ce qui est gratuit, c’est bien connu, ne vaut rien !

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......