LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Donald Trump suspendu des réseaux sociaux

Grâce à Donald Trump, une démonstration a été faite

2 min

Et ce fut à son corps défendant, parce que l’on ne peut pas accuser Donald Trump d’avoir abusivement aidé la science... Mais voilà, grâce à lui, la science a progressé, et notamment la science des réseaux sociaux.

Donald Trump suspendu des réseaux sociaux
Donald Trump suspendu des réseaux sociaux Crédits : Olivier DOULIERY - AFP

Désormais, l’on sait de science certaine que les réseaux sociaux ne sont pas seulement un outil banal, qui permettrait en toute neutralité de diffuser toutes sortes de messages. Trump a vérifié Marshall McLuhan, pour qui « le médium était le message ». Il faut revenir sur cette maxime de Marshall McLuhan, théoricien des médias, selon qui il y avait un lien entre la nature d’un média et le contenu des messages qu’il véhiculait. La même information à la télévision, à la radio ou dans la presse écrite n’était pas la même information. Eh bien cette règle se vérifie – ô combien – sur les réseaux sociaux. 

Cela signifie notamment que Donald Trump, l’homme politique, n’aurait pas été possible sans Twitter, de la même façon que Christophe Colomb est l’enfant du gouvernail d’étambot. Trump prouve que le fond et la forme pour Twitter ne font qu’un, ou bien pour le dire autrement, que les réseaux sociaux informent la politique au sens fort du terme. Autrement dit, ils lui ont fait prendre forme – lui donnant un sens telle que la politique existait auparavant ? Les explications abondent – parce que la politique en 280 caractères se doit d’être brève et percutante, et c’est peut-être pour cela que les clashs et autres formes violentes sont la forme naturelle des réseaux sociaux. 

Parce qu’avec Twitter, on entre dans une ère particulière, où il n’y a plus aucune médiation entre le discours d’un individu et la foule. Plus de journalistes, plus d’attachés de presse, plus d’explications... l’âge des foules, ça ça n’est pas nouveau. Ce qui est nouveau, ce sont les foules immédiatement branchées sur la parole politique. Or cette parole n’est pas n’importe quelle parole – elle est performative – autrement dit, pour un politique, dire ce n’est pas seulement parler, dire c’est aussi faire même pour Lucifer. 

Trump s’est tu sur Twitter. Si nous étions sages, nous suivrions tous son exemple : le silence est probablement le message le plus adapté à ses espaces infinis que sont les réseaux sociaux.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......