LE DIRECT
Premier tour des élections régionales françaises, le 20 juin 2021.

L'important, c'est de ne pas participer

2 min

Un taux de participation historiquement bas qui a donné lieu hier, pour les élections régionales, à des querelles d'interprétation. Comment comprendre cette situation? C'est l'éternel débat.

Premier tour des élections régionales françaises, le 20 juin 2021.
Premier tour des élections régionales françaises, le 20 juin 2021. Crédits : Lucas BARIOULET - AFP

Est-ce la faute des électeurs ou des élus ? Les partis politiques sont-ils trop peu attirants ou bien les Français sont-ils trop peu participatifs ? D'où les débats incontournables sur le "qui s'est abstenu", une nouvelle forme de réflexion métaphysique électorale, puisqu'on a l'habitude de dire que les électeurs n'appartiennent à personne, c'est pourquoi les consignes de vote ne serviraient à rien. 

Mais à partir du moment où un électeur s'abstient, peut-on encore le considérer comme appartenant à un parti ? C'est un peu la théorie du vide. Soit on considère que ce qui ne se voit pas dans les urnes n'existent pas, soit on pense au contraire que les voix flottent dans une sorte d'éther que les élections sont censées rassembler. 

Vous savez, jadis, pour expliquer l'abstention, on évoquait par exemple la théorie du passager clandestin, autrement dit le citoyen qui finalement préférait s'abstenir, endurer une politique plutôt que d'aller voter parce que le vote a toujours un coût. Il est donc beaucoup plus aisé de s'abstenir. Mais là, en l'occurrence, cette abstention coexiste avec un haut niveau de mécontentement vis-à-vis du politique. L'impression qu'on ne parvient pas à sortir de cette crise de la représentation. 

Ce qu'il y a d'étrange, c'est que la situation actuelle tranche avec le triptyque d'Albert Hirschman et les trois types de réactions vis-à-vis d'une institution publique jugée insatisfaisante. Ces trois réactions sont "Exit", "Voice" ou "Loyalty", autrement dit l'abstention, la prise de parole et enfin, l'acceptation du statu quo. Or, ce qui est étrange, c'est qu'aujourd'hui, la fonction de la prise de parole est satisfaite, peut-être via les réseaux sociaux, ce qui n'empêche pas les citoyens d'utiliser les deux autres termes du triptyque. "Exit", autrement dit, l'abstention est "Loyalty", autrement dit, l'acceptation du statu quo.

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......