LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Un pêcheur français à Quiberon

Maudit pêcheur !

2 min

Réveillon avec un invité surprise...

Un pêcheur français à Quiberon
Un pêcheur français à Quiberon Crédits : FRED TANNEAU - AFP

J’avais pourtant tout prévu.

Cette année, pour le repas du réveillon de Noël, j’allais en mettre plein la vue à ma famille au moment de déguster la verrine de Saint-Jacques.

Un petit cours d’érudition qui allait en scotcher plus d’un (et plus d’une).

‘’Vous saviez qu’on peut connaitre l’âge d’une Saint-Jacques rien qu’en regardant sa coquille ?’’, ‘’que chaque jour, une strie se dépose à la surface de ses valves ?’’, ‘’qu’elle enregistre dans son squelette les variations de température de l’eau de mer ?’’, ‘’que pour peu qu’on tende un peu l’oreille, on peut l’entendre fredonner, un chant qui rappelle celui de la baleine à bosse ?’’

Aucun doute, l’assemblée en resterait bouche bée.

Et histoire de bien enfoncer le clou, j’en rajouterais une couche sur la symbolique qui accompagne cet animal, mélange ‘’de purification spirituelle et de résurrection’’, ce qui explique pourquoi les cuves des fonds baptismaux sont souvent en forme de coquille.

Bref, j’avais relu le livre de l’écologue Laurent Chauvaud, ‘’La coquille Saint-Jacques, sentinelle de l’océan’’, et réécouté la chronique que lui consacrait le biologiste Bruno David en septembre dernier sur cette antenne.

Mais c’était compter sans Tomy.

Tomy est pêcheur de coquille Saint-Jacques dans la baie de Saint-Malo.

Mercredi dernier, il apparait dans un reportage de la mi-journée sur France 2.

En plein travail. Torse nu.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que si les propriétaires de chien ressemblent souvent à leur animal de compagnie, Tomy lui n’a rien d’un mollusque.

Zéro mimétisme avec l’objet de ses convoitises.

Son physique avantageux, un assortiment d’abdominaux et de pectoraux, n’est pas passé inaperçu : déchainement sur les réseaux sociaux, reportages sur les sites d’infos.

Pour mon malheur, les convives autour de la table avaient vu Tomy dans ses œuvres. Je peux vous dire que mes connaissances sur la coquille Saint-Jacques n’ont intéressé personne. Du coup, c’est décidé : en 2021, j’arrête de lire des livres, je me mets à la muscu.

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......