LE DIRECT
Le duel Duel de robots-cuiseurs : Vorwerk Thermomix TM6 vs Lidl Monsieur Cuisine Connect

La bataille du Thermomix

2 min

Faut-il s’émouvoir de la nutella-isation du Thermomix ?

Le duel Duel de robots-cuiseurs : Vorwerk Thermomix TM6 vs Lidl Monsieur Cuisine Connect
Le duel Duel de robots-cuiseurs : Vorwerk Thermomix TM6 vs Lidl Monsieur Cuisine Connect Crédits : © lesnumeriques.com

Oui dit comme cela, cette question est tout sauf compréhensible… Alors je m’explique. Le Thermomix c’est ce robot ménager qui chauffe qui coupe qui cuit, un ustensile très à la mode dans les cuisines, eh bien, hier, la chaine de magasin LIDL a mis en vente des copies du Thermomix, au tiers de son prix, de bonnes copies dit-on puisque le bol de préparation est même légèrement plus important, 3 litres alors que dans le Thermomix on galère avec un peu un peu plus de 2 litres de contenance… 

Bref, une bonne affaire en apparence en tout cas, qui s’est traduit par des scènes de panique dans les magasins, les clients s’arrachant les exemplaires de cette copie de Thermomix curieusement baptisée monsieur cuisine, pourquoi genrer ce machin on ne sait pas trop… 

Des scènes en supermarché qui en rappellent d’autres celles où une foule s’était précipitée sur des pots de Nutella, se bagarrant presque pour bénéficier d’une promotion sur cette bombe calorique. A l’époque, je me disais que cette scène de quasi émeute pour bénéficier de prix sur le Nutella était bien triste, témoignant du caractère hors de prix du Nutella pour certains budgets, de ce que les familles étaient prêtes à faire pour offrir du Nutella à leurs enfants. 

Sauf qu’ici c’est l’inverse, on ne se bat pas pour un symbole de la malbouffe mais pour un symbole de la bonne bouffe, on murmure par exemple que les chefs possèdent des batteries de Thermomix, des batteries à cause de sa contenance d’un peu plus de 2 litres, je vous en ai déjà parlé. Bref il s’agit de s’arracher à la nourriture ultra transformée, c’est ainsi que l’on appelle la nourriture industrielle, et les dégâts qu’elle est censée causer sur nos organismes. 

D’où cette bataille du Thermomix, rien à voir avec la bataille des thermopiles, même scène que la bataille du Nutella, mais ici il ne s’agit plus de prendre son quota de gras sucré mais au contraire de pouvoir enfin se faire des soupes maison, pour échapper au glutamate, d’avoir droit à son risotto quotidien sans passer 17 minutes à touiller au-dessus d’une casserole. Et c’est ainsi qu’un robot est devenu le symbole d’une vie bonne ou en tout cas d’une bonne cuisine. 

L'équipe
Production
À venir dans ... secondes ...par......